Accueil / Actualités / Actu Maroc / Filière sucrière: Record de production à Casablanca-Settat

Filière sucrière: Record de production à Casablanca-Settat

La filière sucrière de Casablanca-Settat bat son record de production.

Pour la 3e année consécutive, la  filière sucrière de Casablanca-Settat enregistre une production record avec une estimation de 1,5 million de tonnes de betteraves cette année.

Nouvelle performance de la filière du sucre dans la région Casablanca-Settat lors de la campagne 2016-2017 qui est estimée à 1,5 million de tonnes de betterave à sucre récoltées soit 235 000 tonnes de sucre. Le rendement moyen est de 85 tonnes par hectare soit un équivalent de 14 tonnes de sucre produites pour chaque hectare. Au 9 juin, déjà 840 000 tonnes de betterave avait été livrées à l’usine ce qui correspond à 12 000 ha arrachés (soit 60% de la superficie totale plantée).

La Direction Régionale de l’Agriculture de Casablanca-Settat (DRA) explique cette prouesse par le succès du déploiement de plusieurs mesures. La généralisation des semences monogermes, utilisées dans 100% des exploitations, a permis un meilleur rendement tout en réduisant les coûts. Les semis précoces ont également joué un rôle non négligeable : 23% des semis ont eu lieu en septembre et 56% en octobre. Ensuite, la mise en place d’un encadrement par des techniciens du ministère et de l’agrégateur (Cosumar) fut bénéfique. Le dernier facteur qui a été favorable à la bonne récolte lors de la campagne 2016-2017 est la disponibilité des ressources en eau : une pluviométrie régulière et plus abondante que l’année précédente.

Dans la région de Casablanca-Settat, près de 19 000 ha sont dédiés à la culture de la betterave sucrière soit un repli de 600 ha par la précédente campagne. La région assure 40% de la production nationale, indique L’Economiste.

Regardez aussi

Le développement durable comme priorité du Maroc

Le développement durable comme priorité du Maroc

La dimension environnementale au cœur de la Vision Royale. Gouvernance des ressources naturelles, protection de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *