Accueil / Actualités / Actu Maroc / FAO et CEA : Organisation d’une formation sur les statistiques environnementales et économiques à Rabat
image_not_found

FAO et CEA : Organisation d’une formation sur les statistiques environnementales et économiques à Rabat

Le Maroc se dotera bientôt d’une base statistique conforme aux normes internationales pour l’élaboration d’indicateurs agro-environnementaux.

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont entamé mardi 23 avril à Rabat une formation sur le Système de comptabilité environnementale et économique pour l’agriculture, la sylviculture et la pêche (SCEE-ASP).

Prévue du 23 au 26 avril 2019, cette formation bénéficiera aux experts chargés de l’estimation et de la diffusion des indicateurs liés au capital naturel et forestier du Maroc au sein du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, du Haut-Commissariat au Plan ainsi que du Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts.

Dans un communiqué de la Commission économique pour l’Afrique, le système de comptabilité environnementale et économique pour l’agriculture, la sylviculture et la pêche (SCEE-ASP) est défini comme étant un cadre statistique qui facilite l’évaluation et l’analyse de la contribution de l’agriculture, des forêts et de la pêche au développement économique ainsi que leur impact environnemental. Il vise à fournir aux pays une base statistique conforme aux normes internationales pour l’élaboration d’indicateurs agro-environnementaux en vue de faciliter un suivi transparent, cohérent et comparable de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD).

Les comptes SCEE permettent aux pays d’identifier leurs priorités, bases de référence, et objectifs de développement. Ils jouent un rôle essentiel dans la planification, la prise de décisions et la formulation de politiques fondées sur des données factuelles. Ils renforcent ainsi l’analyse des statistiques environnementales et économiques des pays et fournissent des outils pour l’estimation des produits forestiers et des superficies forestières aussi bien en termes physiques que monétaires.

Dans un contexte où les changements climatiques s’accentuent de plus en plus, ce projet revêt une importance primordial. En effet, les écosystèmes forestiers ont un grand rôle à jouer dans le paysage économique, environnemental et social des pays et assurent ainsi la subsistance, directement ou indirectement, à des millions de personnes à travers le monde.

Regardez aussi

Fès-Meknès : 16,3 MDH pour le développement de l'AgriTech

Fès-Meknès : 16,3 MDH pour le développement de l’AgriTech

La région de Fès-Meknès bénéficiera d’un financement de 16,3 MDH pour l’AgriTech. L’Agence Française de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *