Accueil / Actualités / Actu Maroc / Errachidia : Atelier sur l’intérêt du pompage solaire pour l’irrigation agricole

Errachidia : Atelier sur l’intérêt du pompage solaire pour l’irrigation agricole

Errachidia : Atelier de sensibilisation sur l’intérêt du pompage solaire pour l’irrigation agricole.

Un atelier de sensibilisation sous le thème « Le pompage solaire comme levier d’efficacité énergétique et de développement durable dans le secteur de l’agriculture » a été organisé mardi à Errachidia par l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Énergétique (AMEE).

S’exprimant lors de cette rencontre, le wali de la région de Drâa-Tafilalet, gouverneur de la province d’Errachidia, Bouchâab Yahdih, s’est félicité de la l’organisation de cet atelier qui s’inscrit dans le cadre des efforts de sensibilisation, d’échange de vues et de coopération entre les acteurs institutionnels, la société civile et le secteur privé, visant à assurer la réussite de la stratégie de transition énergétique du Maroc menée par SM le Roi Mohammed VI.

Selon un communiqué de l’AMEE, M. Yahdih a mis en exergue l’importance du pompage solaire en tant que levier de développement en milieu rural et valeur ajoutée pour le secteur de l’agriculture à Drâa-Tafilalet, une région leader sur le plan national dans le domaine des énergies renouvelables et qui abrite le méga-complexe solaire « Noor Ouarzazate ».

M. Yahdih a appelé, ajoute la même source, à la création d’un fonds pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique au niveau de la région de Drâa-Tafilalet, dans le but de réduire le coût de la facture énergétique sur les budgets des collectivités locales de la région.

Il a relevé que l’AMEE est appelée à créer des bureaux chargés du suivi de l’activité énergétique dans les régions du Royaume, selon les spécifiés de chacune d’elles, en harmonie avec les Orientations Royales relatives à la stratégie de transition énergétique du Royaume menée par le Souverain.

Pour sa part, le secrétaire général de l’AMEE, Lahcen Farhat, a évoqué les opportunités offertes en matière d’économie d’énergie dans le secteur agricole pour réduire la facture énergétique, plaidant pour une utilisation plus efficace de la technologique de la part des agriculteurs.

Il a souligné, dans ce sens, que l’Agence assure, en partenariat avec les professionnels et le secteur privé, le soutien et l’accompagnement technique aux agriculteurs et aux techniciens du pompage solaire, mettant l’accent sur l’importance de la formation des spécialistes chargés du montage et de l’entretien des équipements de pompage dans le monde rural.

M. Farhat a fait la lumière sur les solutions de financement existantes au profit des agriculteurs désireux de s’équiper de pompes solaires, ainsi que sur les acteurs chargés de la sensibilisation dans ce domaine et ce, dans les secteurs de l’agriculture, l’énergie, les banques et le privé.

Mohamed Lisser, du ministère de l’Energie, des Mines et du Développement durable, a indiqué que ce département a constitué des comités techniques régionaux en matière d’utilisation des énergies renouvelables, notamment dans le secteur agricole, ajoutant que ces structures ont pour mission d’évaluer le développement réalisé et de déceler les contraintes pouvant entraver l’investissement dans ce domaine.

Il a relevé que le domaine des énergies renouvelables, notamment en ce qui concerne la fabrication des panneaux solaires, a réalisé un progrès technologique important ces dernières années qui s’est traduit par une baisse des coûts de production, ajoutant que cela a rendu la technologie du pompage solaire pour l’irrigation en agriculture plus compétitive par rapport à l’utilisation des gaz propane ou butane.

Le communiqué de l’AMEE a rappelé l’adhésion du Maroc à une dynamique visant l’intégration à grande échelle des mesures d’économie d’énergie et de développement durable, notamment dans le secteur agricole.

Dans le but de soutenir cette dynamique, l’AMEE a lancé, en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Fonds pour l’Environnement Mondial (GEF), un projet ayant pour finalité la création d’un cadre propice au développement des systèmes de pompage solaire dans le domaine de l’agriculture, notamment l’irrigation agricole.

Ce projet vise à développer le secteur privé pour un marché de haute qualité et un système d’unification et de labellisation de la qualité énergétique, d’octroi des diplômes de formation des installateurs, ainsi que la consolidation des capacités institutionnelles pour structurer un marché du pompage solaire à travers des outils et mécanismes de financement ayant pour objet de simplifier l’acquisition des systèmes de pompage.

Ce programme a pour objet, en outre, le renforcement des capacités nationales de fabrication des système de pompage solaire, notamment sur le plan technologique.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *