Accueil / Actualités / Actu Maroc / Promotion de l’énergie biomasse au Maroc
image_not_found

Promotion de l’énergie biomasse au Maroc

Plaidoyer en faveur de l’énergie biomasse au Maroc.

Un plaidoyer en faveur de la promotion de l’énergie biomasse au Maroc a eu lieu à l’occasion du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM 2018).

Les participants à une conférence organisée, mardi à Meknès, dans le cadre du Salon Internationale de l’Agriculture au Maroc (SIAM) ont souligné l’importance de valoriser et de rationaliser l’utilisation de la biomasse au Maroc et de l’intégrer au processus de transition énergétique du pays.

Les intervenants lors de cette conférence organisée par la Fédération de l’Energie sous le thème “La biomasse: composante de la transition énergétique”, ont fait observer que le Maroc dispose de grandes ressources naturelles dont la biomasse fait partie, appelant à l’intégrer davantage dans l’élaboration de toutes les stratégies relatives aux énergies renouvelables.

A cette occasion, le secrétaire général du Haut-commissariat aux Eaux et Forêts, Abderrahim Houmy, a rappelé que 3 milliards de personnes à travers le monde dépendent de la biomasse comme source d’énergie, en particulier le bois et le charbon, alors que 60% des sources de chauffage en Afrique sont à base de charbon.

Ainsi, a soutenu M. Houmy, la problématique de la biomasse est non-seulement une question énergétique, mais également de développement.

L’utilisation de la biomasse au Maroc comme source d’énergie a un grand potentiel, notamment en milieu rural, a-t-il fait remarquer, expliquant que la biomasse pourrait constituer une véritable alternative aux sources d’énergie traditionnelles.

M. Houmy a émis toutefois des réserves quant à la biomasse forestière, sachant que la production forestière souffre d’un déficit d’environ 3 millions de tonnes.

Il a, en ce sens, plaidé en faveur d’une réflexion pour la création d’un modèle d’utilisation durable de ce type d’énergie.

De son côté, le chef de la division Economie forestière au Haut-commissariat des eaux, des forêts et de lutte contre la désertification, Driss Baba, a présenté la stratégie du Haut-commissariat dans le domaine du bois énergétique laquelle vise à promouvoir une gestion durable des ressources forestières en augmentant les ressources énergétiques du bois et en abaissant la consommation à travers la rationalisation de l’usage du bois.

M. Baba a fait valoir que cette stratégie se décline en plusieurs axes, dont la rationalisation de l’usage du bois énergétique dans le milieu rural, à travers la distribution de fours économiques, l’intensification de l’opération de plantation d’arbres, la sensibilisation de la population rurale à l’utilisation des énergies alternatives et à la protection des forêts, outre le promotion de la recherche et le développement dans ce domaine.

Selon lui, cette stratégie s’inscrit dans le cadre de l’Objectif 7 du développement durable qui vise notamment à garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables et modernes, à un coût abordable à l’horizon 2030.

Cette conférence a été marquée par la participation d’éminents experts et professionnels qui ont présenté les nouveautés et et les perspectives de l’usage de la biomasse durable comme source d’énergie aux niveaux national et international, ainsi que les techniques et solutions industrielles d’utilisation de cette biomasse pour produire notamment la chaleur et la vapeur.

Les effets de l’usage de la biomasse comme source d’énergie dans le développement de l’économie circulaire, la diminution des gaz à effet de serre et la création d’emploi locaux et durables figurent également parmi les sujets traités lors de cette rencontre.

La 13ème édition du SIAM (24-29 avril) connait la participation de 1.400 exposants en provenance de 70 pays. Cette manifestation de grande envergure a choisi cette année la thématique de « La logistique et les marchés agricoles », un sujet qui est au cœur des enjeux de l’agriculture durable et résiliente.

Cette thématique illustre la dimension internationale du SIAM et l’évolution de la stratégie du Plan Maroc Vert aujourd’hui axée sur la commercialisation de la production agricole et les débouchés tant nationaux qu’internationaux.

Regardez aussi

Sebou taux de remplissage des barrages atteint 74%

Sebou : le taux de remplissage des barrages atteint 74%

Le taux de remplissage des barrages de Sebou a atteint 74%, en mars. Le taux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *