Accueil / Actualités / Actu Maroc / Des OGM occupent une part importante du marché marocain
image_not_found

Des OGM occupent une part importante du marché marocain

Les services sanitaires au Maroc sont sur leurs gardes, après la découverte d’huiles génétiquement modifiées sur le marché.

Des huiles génétiquement modifiées en provenance d’Amérique du Nord, ont introduit illégalement le marché marocain, à travers les présides de Sebta et de Melilia.

Le quotidien Assabah révèle dans son édition du mardi 3 janvier, que les autorités locales ainsi que les services des Ministères de la Santé et de l’Agriculture, mènent une vaste campagne de contrôle sur plusieurs marchés traditionnels et centres de ventes en gros à Nador, Alaroui, Al Hoceima, Fnideq, Oujda et Tanger. D’importantes quantités d’aliments génétiquement modifiés ont été écoulées sur ces marchés, spécifiquement des huiles de table à base de maïs et de soja qui sont éventuellement cancérigènes.

Le quotidien affirme également, que les marchés marocains se trouvent saturés par ces produits interdits, à cause de la contrebande. Ces huiles qui proviennent d’Amérique du Sud (connue mondialement pour ses cultures génétiquement modifiées) ont fini par pénétrer les villes de Casablanca, Rabat et Fès, par des livraisons organisées.

Ces huiles connaissent un réel engouement de la part des citoyens marocains, attirés par leur prix bas. Les sources d’Assabah déclarent que ce sont quelques consommateurs qui ont remarqué la présence de l’étiquette «OGM» (Organisme génétiquement modifié) sur les bouteilles.

Quelques-unes ont dû échapper à la vigilance des contrebandiers qui veillent à masquer cette étiquette à cause de l’interdiction de ces produits au Maroc. Le quotidien rapporte que l’étiquetage estampillé OGM est généralement enlevé et remplacé par un nouveau, imprimé dans des locaux secrets grâce à des machines d’impression similaires à celles qui permettent de contrefaire les dates limites de consommation.

Rappelons que la consommation d’aliments à base d’OGM, représente un véritable danger sur la santé des consommateurs.

Regardez aussi

Agrumiculture : 450 exploitations ciblées par la vaste campagne anti-Covid

Agrumiculture : 450 exploitations ciblées par la vaste campagne anti-Covid

La vaste campagne anti-Covid-19 ciblera plus de 450 exploitations agrumicoles. La campagne de sensibilisation et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *