×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 29 janvier 2023
Accueil / Actu Entreprises / COPAG : une rencontre pour évoquer les nouveaux défis du secteur agricole
Photo : DR

COPAG : une rencontre pour évoquer les nouveaux défis du secteur agricole

Les nouveaux projets d’agrégation de la région Souss-Massa concernent les agrumes, le lait, le maraîchage, les viandes rouges et blanches.

Le 21 décembre à Taroudant, COPAG a initié une journée de communication sur les acquis à préserver et les défis à relever par le secteur agricole. Plusieurs interprofessions agricoles ont répondu présent à cette rencontre, dont Maroc Lait, la Fédération interprofessionnelle marocaine de production et d’exportation des fruits et légumes (FIFEL), Maroc Citrus et la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR).

D’après Les Inspirations Éco, 25 646 groupements, sur près de 40 531 coopératives recensées au Maroc, opèrent actuellement dans le secteur agricole. Après plus de 3 décennies, COPAG a réussi à incorporer l’ensemble de sa chaîne de valeur dans le cadre d’une politique d’intégration et de diversification, constituée de 6 domaines d’activité, de l’amont à l’aval. Le 21 décembre à Taroudant, COPAG a initié une journée de communication sur les acquis à préserver et les défis à relever par le secteur agricole marocain. Sans doute, l’agriculture marocaine fait face actuellement à plusieurs défis. Il s’agit, entre autres, de la persistance de l’inflation, la flambée des prix des matières premières et des intrants, l’augmentation des coûts de transport et d’énergie, le stress hydrique et les aléas climatiques. « Malgré les difficultés inhérentes à ce contexte, l’espoir est de mise. Le modèle économique adopté par la COPAG a prouvé une fois de plus sa résilience et sa capacité à relever les défis, lors de cette conjoncture marquée par l’instabilité et la volatilité économique avec sa base d’adhérents et ses partenaires », a expliqué Moulay M’Hamed Loultiti, président de la COPAG.

Dans le cadre de la mise en place d’une nouvelle génération de projets d’agrégation à l’horizon 2030, « la région de Souss-Massa, à fort potentiel agricole, s’est parfaitement intégrée à cette dynamique à travers la concrétisation de plusieurs projets », a souligné Noureddine Kessa, directeur régional de l’Office de mise en valeur agricole (ORMVA) Souss-Massa. Les projets concernent la filière des agrumes, le lait, le maraîchage, les viandes rouges et les viandes blanches. Pour la filière lait, la production devrait passer de 2,5 milliards de litres à 3,5 milliards en 2030 avec l’amélioration de la productivité du cheptel, une meilleure génétique des bovins laitiers et la réhabilitation de 9 250 étables laitières à l’horizon 2030 contre 6 250 en 2025.

Concernant les viandes rouges, la production était de l’ordre de 606 000 T en 2020 avec une couverture des besoins atteignant 98%. Pour les fruits et légumes, les superficies ont atteint 260 000 ha avec une production dépassant 7 Mt. Pour ce qui est exportations, les primeurs ont totalisé 1,6 Mt durant la campagne précédente, dont 13% de tomates. Selon la FIFEL, les principales zones de production sont la région Souss-Massa (57%), Rabat-Salé-Kénitra (17%), Casablanca-Settat (8%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (5%).

Malgré la stabilité des superficies plantées, les rendements sont à la hausse en attendant le nouveau contrat programme de la filière. Pour la filière des agrumes, le nouveau contrat programme (2022-2030) est en cours de préparation. Les objectifs sont une production égale à 3 Mt dont 1 Mt destiné à l’export à l’horizon 2030.

Regardez aussi

Festive olives - ph : DR

Olivier : la 3ème étape du dispositif Al Moutmir Itinérant lancée dans la région de l’Oriental

140 plateformes dédiées à la culture de l’olivier sont prévues dans la région pour 2022/2023. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.