AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
samedi 26 novembre 2022
Accueil / Technique / Cahier Technique / Une cellule de pesée intelligente des animaux à la ferme par le Pr Lahsen HAMMADA

Une cellule de pesée intelligente des animaux à la ferme par le Pr Lahsen HAMMADA

Auteur : Pr. Lahsen HAMMADA –
Département de Machinisme Agricole, 
Ecole Nationale d’Agriculture de Meknès
GSM : 00212 6 643 70 50 94
E-mail : [email protected]

Retrouvez toutes les contributions du Professeur Lahsen HAMMADA ici

Mise au point d’une cellule de pesée intelligente des animaux à la ferme par le Pr Lahsen HAMMADA.

Pr. Lahsen HAMMADA -
Pr. Lahsen HAMMADA

Une cellule de pesée des animaux à la ferme a été mise au point (Fig.1 : Modèle 3D). Elle comporte quatre dynamomètres dont le corps d’épreuve est de forme hexagonale allongée interposés entre une plateforme de réception de charge (Fig.2) et un châssis inférieur (Fig.3). Un joint en caoutchouc est posé entre la plateforme supérieure et le châssis inférieur pour une protection optimale des capteurs et des circuits de connexion. Chacun des capteurs est pourvu d’un pont de quatre jauges de contrainte actives de compensation de l’effet de la température ambiante (Fig.4 ; Fig.5 et Fig.6) et assurant la mesure d’une partie du poids total de l’animal en position stable sur la plateforme supérieure.

La charge partielle est transmise de cette dernière au dynamomètre via une bille (Fig.7) équipée d’un système de lubrification localisé assurant une réduction des frottement, une concentration de l’effort sur une petite surface à la base de la bille et un alignement vertical parfait à tout moment du processus de pesée pour une transmission quasi-intégrale de la charge partielle de l’animal.

Les quatre dynamomètres sont fixés au châssis inférieur lui-même équipé de quatre pieds réglables (Fig.8) et d’un indicateur à doubles bulles pour assurer une horizontalité parfaite de la cellule de pesée selon deux directions perpendiculaires. La cellule de pesée réelle est très fine (Fig.9) et de très faible hauteur vu l’encombrement minimum de la forme allongée des dynamomètres. Cette finesse est avantage pour une pose discrète dans une fosse de faible profondeur et à ras du plancher d’un couloir pour canaliser les animaux à peser.

Les données des pesées peuvent être visualisées à l’aide d’un afficheur ou directement transmises à un ordinateur et intégrées dans un outil global de de gestion du troupeau. L’animal pourra être identifiée à l’aide de caméras montées sur la cage de réception et de stabilisation de l’animal. Les données peuvent alors servir pour un rationnement individuel des animaux selon leurs besoins et le gain moyen quotidien visé en cas d’engraissement et constituent un outil d’aide à la décision de vente en suivant rigoureusement les courbes de croissance et de gain du poids.

Les données sont aussi utiles pour un suivi de l’état sanitaire du troupeau et, éventuellement, pour un objectif de sélection au sein du troupeau.

Le caractère innovant de notre cellule de pesée réside dans ce qui suit :

  • Les dynamomètres sont de forme hexagonale allongée pour une meilleure stabilité de la cellule de pesée et pour un encombrement minimum ;
  • Cellule de pesée de très faible hauteur vu l’encombrement minimum de la forme allongée des dynamomètres.  Elle peut être posée directement au sol ou ingérée discrètement au ras du sol dans une petite fosse épousant la forme du plancher du couloir dédié à la pesée des animaux. Elle peut être également montée sur roues pour une constituer une unité mobile de pesée.
  • La charge partielle, issue du poids de l’animal, est transmise de la plateforme supérieure au dynamomètre via une bille équipée d’un système de lubrification localisé assurant une réduction des frottement latéraux (élimination des efforts horizontaux parasites de freinage des sabots de l’animal), une concentration de l’effort sur une petite surface à la base de la bille et un alignement vertical parfait à tout moment du processus de pesée pour une transmission quasi-intégrale de la charge partielle de l’animal ;
  • Les quatre jauges de contraintes des ponts de mesure sont totalement actives pour une compensation thermique annulant l’effet de la température ambiante sur les résultats des pesées ;
  • La somme des quatre charges partielles issues du poids de l’animal est égale à tout moment du processus de pesée au poids total de l’animal quel que soit la position de ses quatre pieds sur la plateforme de réception de charge. L’effet de l’excentricité de la charge, par rapport aux quatre dynamomètres, sur les résultats des pesées est négligeable.
  • Possibilités de montage et d’adaptabilité de dispositifs annexes, comme des caméras d’identification de l’animal, le stockage des données sur un ordinateur pour être intégrées à un outil global de gestion du troupeau et la transmission des données pour une prise de décision urgente à distance.

Fig.1. Modèle 3D de la cellule de pesée

Fig.2. Plateforme de réception de charge de la cellule de pesé

Fig.3. Châssis inférieur de la cellule de pesée

Fig.4. Corps d’épreuve du dynamomètre de forme hexagonale allongée

Fig.5. Dynamomètre avec un pont à quatre jauges actives

Fig.6. Test du montage du pont de jauges de contraintes

 Fig.7. Bille de transmission de charge équipée d’un système de lubrification localisé

Fig.8. Pieds réglables (quatre) fixés au châssis inférieur de la cellule de pesée

Fig.9. Cellule de pesée réelle très fine et de très faible hauteur

Merci au Professeur Lahsen HAMMADA

Regardez aussi

Céréales : Un enjeu pour la sécurité alimentaire mondiale

La filière céréalière marocaine résiste malgré un contexte mondial clairement défavorable. Présentant de forts enjeux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.