Accueil / Actualités / Actu Maroc / Béni-Mellal : construction d’une station de traitement des margines
image_not_found

Béni-Mellal : construction d’une station de traitement des margines

Béni-Mellal : 6 MDH pour la construction d’une station de traitement des margines.

Un protocole pour la réalisation de la station « El-Marj » pour le traitement des margines issues des unités de trituration des olives dans la commune de Zaouiat Chikh, a été signé mardi à Béni-Mellal, pour un coût global de plus de 6 millions de dirhams (MDH) et ce, dans le cadre de la lutte contre la pollution.

Parachevé en marge d’une rencontre de communication, tenue au siège de la Wilaya de Béni-Mellal et consacrée à l’adoption de la convention-cadre de mise en oeuvre de la Stratégie nationale du développement durable au niveau de cette région, ce protocole a été signé par la Secrétaire d’Etat chargée du développement durable, Mme Nezha El Ouafi, le Wali de la région Beni-Mellal Khénifra et gouverneur de la province de Béni Mellal, Khatib El Hebil, le président du Conseil régional de Béni-Mellal Khénifra, Brahim Moujahid, le directeur de l’Agence du bassin hydraulique de l’Oum Er-Rbia et le président de la commune de Zaouiat Cheikh.

Ce projet comprend l’élaboration d’une étude technique globale, la mise à disposition du terrain de construction de la station de traitement, l’installation de bassins pour le stockage des margines, la fourniture de deux camions citernes pour le transport de cette matière, la construction et l’aménagement d’un extracteur d’huiles et de graisses et la réalisation de bassins d’évaporation naturelle des margines, outre la construction d’une unité technique et d’autres installations.

Intervenant à cette occasion, Mme El Ouafi a indiqué que son département s’est attelé à l’élaboration d’une Stratégie nationale de développement durable, dans la droite ligne du pacte national de l’environnement et du développement durable et de la loi-cadre n° 99-12, auxquels Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait appelé dans les discours du Trône de 2009 et 2010.

En vue de mettre en œuvre cette stratégie, le secrétariat d’Etat a assuré le suivi de la préparation de 21 plans d’actions sectoriels de développement durable, dont 16 relatifs à des départements gouvernementaux qui ont été adopté, a ajouté Mme El Ouafi, notant que son département a également assuré le suivi et l’adoption d’un plan de travail horizontal concernant l’exemplarité de l’Etat dans les domaines de l’environnement et du développement durable.

Ces actions viennent s’ajouter aux différents programmes élaborés par le secrétariat, comme le Programme national des déchets ménagers (PNDM), qui a abouti à des résultats importants à la faveur d’une série de grands projets menés au niveau des différentes villes du Royaume et qui ont eu un impact positif sur l’environnement, mettant l’accent sur l’augmentation du taux de collecte des déchets, qui est passé à 85,2%, la réalisation de 25 décharges contrôlées et de centres d’enfouissement et de valorisation des déchets et la réhabilitation de 49 décharges non contrôlées.

De son côté, M. El Hebil a souligné que la région Beni-Mellal-Khénifra s’est fortement engagée dans la dynamique environnementale et les efforts déployés par le Royaume en matière de protection de l’environnement et de promotion du développement durable, notant qu’un certain nombre de programmes intégrés ont été inscrits dans le cadre du programme de développement régional, outre l’introduction des politiques publiques régionales dans l’ensemble des documents de planification.

Dans le cadre d’une coopération avec le Secrétariat d’Etat chargé du développement durable, près de 14 stations de traitement des eaux usées ont été réalisées, réparties sur les provinces de Beni-Mellal (04), Khouribga (07), Azilal (02) et Khenifra (01), a-t-il fait savoir.

Au niveau du programme national de gestion des déchets ménagers et assimilés, il a relevé que les plans directeurs de gestion des déchets ménagers et assimilés dans les provinces de Beni Mellal, Khenifra et Faqih Ben Saleh ont été achevés, tandis que les deux plans provinciaux de Khouribga et d’Azilal sont encours de réalisation.

A cette occasion, il a été procédé au lancement officiel du Programme national de formation des trieurs des déchets et à la distribution d’équipements de protection individuelle, visant la sensibilisation à l’importance de la bonne gestion des déchets aux niveaux sanitaire et environnemental.

Les domaines de formation portent sur les dangers des déchets sur la santé et l’environnement, les textes régissant les déchets et leurs classifications (dangereux ou non dangereux), les méthodes de protection de la personne chargée du tri (équipement de protection individuelle), l’importance du tri au niveau de la gestion durable des déchets et les bonnes pratiques associées à ce processus.

Ce programme de formation, qui bénéficiera dans sa première phase à quelque 300 trieurs dans les villes de Béni-Mellal, Meknès, Marrakech, Ifrane et Tanger, s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de réduction et de valorisation des déchets, qui vise à promouvoir la gestion intégrée et durable des déchets, à réduire le gaspillage des ressources naturelles, à réduire les effets résultant des activités industrielles, à réhabiliter l’industrie nationale, à promouvoir une transition vers une économie verte, à structurer les systèmes de recyclage et valorisation des déchets, à encourager les investissements et la création d’emploi (Organisation du secteur informel) et à renforcer l’arsenal juridique lié à la valorisation des déchets.

En marge de cette rencontre, la Secrétaire d’État a procédé à la distribution d’équipements de protection individuelle au profit de trieurs des déchets, avant de visiter, en compagnie d’une délégation, le centre d’enfouissement et de valorisation des déchets à Beni-Mellal.

Des équipements et appareils informatiques et audiovisuels ont également été distribués à une dizaine de clubs environnementaux au siège de la Direction régionale de l’environnement.

Regardez aussi

exportations d'agrumes marocaines

Alerte! Les agrumes marocaines bloquées par les agriculteurs espagnols

Les agrumes marocaines bloquées par les agriculteurs espagnols. Les agriculteurs espagnols se sont mobilisés aujourd’hui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *