Accueil / Actualités / Actu Maroc / Le bambou pour fabriquer des serres agricoles
Le bambou pour fabriquer des serres agricoles

Le bambou pour fabriquer des serres agricoles

Le bambou, un matériau durable et peu coûteux pour fabriquer une serre.

Au Nigeria, les agriculteurs utilisent le bambou pour construire des serres agricoles à moindre coût. Ce matériau à l’avantage d’être durable et naturel.

C’est une société privée nigérienne, GCity Farm Venture Nigeria Ltd qui a eu l’idée de faire connaître et de commercialiser les serres en bambou, explique le site spécialisé néerlandais spore.cta.

Cette plante est originaire du Nigeria, où elle est fortement présente mais très peu utilisée ni demandée. Elle a donc l’avantage d’être bon marché. Une serre de 500 m² en bambou coûte environ 21 140 Dh. Parmi les nombreux avantages de cette plante, on trouve : sa résistance et sa capacité à ne pas se déformer (contrairement au métaux et plastiques utilisés traditionnellement). Notons qu’il est aussi possible de recycler le bambou comme compost à la fin de sa vie. Les serres fabriquées sont également moins polluantes visuellement que la majorité de leurs analogues.

A une époque où la durabilité et les bonnes pratiques sont au cœur des préoccupations, les serres en bambou sont une alternative à la fois écologique et rentable pour les agriculteurs. Selon l’entreprise nigérienne, ces abris nouvelle génération seraient dotés d’un très bon retour sur investissement.

Regardez aussi

Vidéo : une tomate en train de pourrir fait plus de 14 millions de vues sur YouTube

Vidéo : une tomate en train de pourrir fait plus de 14 millions de vues sur YouTube

La vidéo d’une tomate en train de pourrir, fait plus de 14 millions de vues …

Un commentaire

  1. Bonjour;

    J’aimerais essayer l’installation d’ une petite serre à l’aide de BAMBOUS sur une petite surface d’abord puis sur 3 ha à Sidi Kacem.
    Vous voudriez bien m » indiquer votre adresse et le numéro de votre téléphone afin de contacter en personne le commercial concerné.

    Très cordialement.

    Abderrahmane EL RHERRABI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *