Accueil / Actualités / Actu Maroc / Résilience des arbres fruitiers au changement climatique dans le bassin méditerranéen
Safi: Rencontre sur le développement durable de la région d’Abda

Résilience des arbres fruitiers au changement climatique dans le bassin méditerranéen

Atelier de lancement du projet méditerranéen « Résilience des arbres fruitiers au changement climatique dans le bassin méditerranéen (PRIMA-FREECLIMB) ».

Le CRRA Meknès héberge l’atelier de lancement du projet international «Résilience des arbres fruitiers au changement climatique dans le bassin méditerranéen (PRIMA-FREECLIMB)» qui se déroulera à Meknès du 1er au 2 avril 2019 avec la participation de 24 chercheuses et chercheurs de 15 organismes méditerranéens.

Le projet s’inscrit dans le cadre du « Partenariat pour la recherche et l’innovation dans le bassin méditerranéen (PRIMA) » auquel le Maroc adhère.

PRIMA-FREECLIMB est un projet scientifique de collaboration Nord-Sud impliquant neuf pays des deux rives de la méditerranée et dont l’objectif est d’améliorer la résilience et la durabilité des productions arboricoles dans le contexte du changement climatique à travers l’étude des caractéristiques fonctionnelles des arbres fruitiers et leurs mécanismes d’adaptation aux stress biotiques et abiotiques. Les travaux de recherche de cette initiative étalée sur trois années (2019 – 2021) cibleront six espèces fruitières : olivier, amandier, pêcher, abricotier, vigne et agrumes.

L’équipe du projet est constituée d’experts et de compétences scientifiques complémentaires (généticiens, physiologistes, biochimistes, bio-informaticiens, pathologistes…) dont des chercheurs de l’Institut National de la Recherche Agronomique (centres régionaux de Meknès et de Marrakech).

Il est à noter que face à une diminution des précipitations et à des températures de plus en plus élevées, l’impact du changement climatique est devenu une préoccupation majeure dans les travaux de recherche agronomique. En effet, le « Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) » prévoit des augmentations annuelles des températures et des diminutions sensibles des précipitations en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et au sud de l’Espagne.  Les arbres fruitiers, extrêmement vulnérables au changement climatique, risquent de s’en trouver fortement affectées.

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *