AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Une approche intégrée indispensable pour une agriculture durable
Aziz Akhannouch - photo : MAP
Aziz Akhannouch - photo : MAP

Une approche intégrée indispensable pour une agriculture durable

Le Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, a abordé la question de la souveraineté alimentaire lors d’une séance mensuelle consacrée à la politique générale de la Chambre des représentants, ce lundi. Selon lui, une agriculture durable nécessite une approche intégrée qui prend en compte les potentialités et les ressources naturelles du pays, tout en étant capable de relever les défis et les risques qui se posent.

Il a ainsi réaffirmé l’engagement du gouvernement à poursuivre son action en faveur de la stratégie « Génération Green », qui vise à promouvoir une agriculture durable d’ici 2030, en adoptant une approche responsable, participative et globale.

Les principaux fondamentaux de cette transition sont, selon le Chef du gouvernement, l’augmentation de la production agricole pour répondre aux besoins croissants de la population, la transition vers un système alimentaire durable grâce à une augmentation significative du produit intérieur brut agricole et la valorisation de la production agricole à hauteur de 70 %.

Le Chef du gouvernement a également souligné l’importance de la volonté royale pour la promotion du monde rural et la réduction des disparités sociales et spatiales, en mettant l’accent sur la qualification du capital humain, qui représente un levier important pour la création d’emplois directs dans le monde rural et l’émergence d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs.

Cependant, M. Akhannouch a reconnu que le secteur agricole est confronté à plusieurs défis, notamment les incidences de la crise sanitaire sur la filière animale, les changements climatiques et la sécheresse qui ont affecté la production agricole en 2022 de manière sans précédent depuis quatre décennies, ainsi que l’inflation.

Malgré ces défis, le Chef du gouvernement a souligné la complémentarité entre le Plan Maroc Vert (2008-2020) et la stratégie « Génération Green » (2021-2030), qui a permis l’émergence de nouvelles cultures telles que le caroubier et l’arganier, ainsi que la promotion de la culture du figuier de barbarie.

Partager

Regardez aussi

L'Espagne réduit de 30% le quota des saisonnières marocaines

L’Espagne doit faire face à un inquiétant vieillissement de la population agricole

En Espagne, le secteur agricole fait face à un défi de taille : le vieillissement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *