Accueil / Machinisme / L’AMIMA dresse le bilan de la mécanisation de l’agriculture au Maroc en 2015

L’AMIMA dresse le bilan de la mécanisation de l’agriculture au Maroc en 2015

L’association marocaine des importateurs du matériel agricole dresse le bilan de la mécanisation de l’agriculture au Maroc en 2015.

L'AMIMA dresse le bilan de la mécanisation de l’agriculture au Maroc en 2015Communiqué

L’association marocaine des importateurs du matériel agricole (AMIMA), acteur important du monde agricole au Maroc dresse le bilan de la mécanisation de l’agriculture dans le royaume.

Le marché des tracteurs a enregistré une quasi-stagnation en 2015 (baisse de 2%) par rapport à 2014  pour s’établir à 2941 unités, soit le volume le plus faible depuis l’avènement du Plan Maroc Vert (PMV). Le volume 2015 est aussi en recul par rapport à la moyenne des cinq dernières années (-20%).

L'AMIMA dresse le bilan de la mécanisation de l’agriculture au Maroc en 2015

Sous l’effet cumulé de la baisse de la pluviométrie, de la difficulté d’accès aux financements et de l’aménagement des conditions de subvention, le marché du machinisme a connu un recul d’environ 20%.

Il faudrait cependant saluer le soutien important apporté par le Plan Maroc Vert aux agriculteurs (subventions) pour mécaniser leurs exploitations (le Maroc dispose, en effet, de l’une des plus grandes surfaces agricoles utiles du monde arabe).

Ce soutien a constitué un levier important dans le développement de la mécanisation.

Néanmoins et malgré ce soutien, le taux de mécanisation reste en deçà des objectifs fixés par la FAO et le PMV, soit 1ch/ha.

A noter que le PMV et son soutien ont permis aussi de limiter, voire de stopper définitivement, l’importation de vieux matériels, souvent obsolètes et de participer à la modernisation de notre parc matériel.

Dans la lignée des recommandations du Plan Maroc Vert, qui promet l’accompagnement de la petite agriculture et œuvre pour le développement d’une agriculture moderne et compétitive, l’AMIMA réitère une fois encore son engagement et sa volonté de multiplier les partenariats avec toutes les parties prenantes afin d’accompagner, de soutenir et d’accélérer le secteur du machinisme au Maroc.

 

Regardez aussi

Goutte a goutte irrigation

Le marché des tracteurs en alerte avec un recul de 35%

La crainte d’une baisse du marché des tracteurs en 2019 de près de 35% se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *