Accueil / Actualités / Actu Maroc / L’ADA souligne le rôle clé que jouent les produits du terroir dans le développement agricole durable du royaume
image_not_found

L’ADA souligne le rôle clé que jouent les produits du terroir dans le développement agricole durable du royaume

L’ADA souligne le rôle clé que jouent les produits du terroir dans le développement agricole durable du royaume.

Le développement et la promotion des produits du terroir jouent un rôle clé dans le développement agricole durable et bénéfique en faveur de toutes les régions du Royaume, a souligné, mardi à Rabat, le directeur général de l’Agence pour le développement agricole (ADA), Al Mahdi Arrifi.

S’exprimant lors de l’atelier de clôture du projet d’accès aux marchés des produits agroalimentaires et de terroir au Maroc (PAMPAT), financé par le Secrétariat d’Etat à l’Economie suisse (SECO) et exécuté par l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), en étroite collaboration avec l’ADA, M. Arrifi a souligné que ce projet a permis d’assister les coopératives dans les actions de valorisation de deux produits du terroir ayant une importance particulière et bénéficiant tous les deux d’une indication géographique protégée (IGP).

Il s’agit de « l’Argane » et « la figue de barbarie d’Ait Baâmrane », a-t-il précisé, notant que ces deux filières offrent des perspectives prometteuses en termes de contribution à la croissance économique, à la création d’emplois, à la participation féminine au développement économique inclusif du pays et à la réduction de la pauvreté.

Pour sa part, la représentante Pays de l’ONUDI, Hanan Hanzaz, a fait observer que dans le cadre du projet PAMPAT, qui s’aligne sur la stratégie de développement des produits du terroir et qui constitue un appui à la promotion des produits labellisés au Maroc, un axe structurant a concerné la conception des outils nécessaires et la mise sur pied d’un concours marocain des produits du terroir, notant que trois éditions ont déjà eu lieu avec une augmentation du nombre de produits inscrits de 373 en 2014 à 650 en 2018 (+74%).

Elle a, de même, mis en avant les résultats au niveau du Royaume et les échanges facilités par le projet avec la Tunisie qui ont permis de dupliquer l’expérience marocaine et de mettre en place, sur la base du modèle marocain, un concours tunisien des produits du Terroir en 2017, en plus d’un réseau international des concours des produits du terroir qui sera mis en place.

De son côté, Benjamin Frey, chef de la Coopération à l’ambassade de Suisse à Rabat, a souligné que le financement du projet PAMPAT s’inscrit dans le cadre du soutien de la Confédération suisse au Maroc dans l’effort qu’il entreprend pour la valorisation et la promotion des produits du terroir, notant que cet atelier constitue une occasion pour relater les réalisations et les impacts de ce projet touchant à sa fin.

Les éléments essentiels de l’approche PAMPAT, a expliqué M. Frey, sont le développement de produits exportables, la qualité et la traçabilité, ainsi que la valorisation locale des matières premières et la mise en place de partenariats entre entreprises et coopératives.

Lancé en 2013, le projet PAMPAT vise à améliorer la performance, l’accès aux marchés et les conditions socio-économiques des chaînes de valeur de l’Argane et du cactus/figue de barbarie d’Ait Baâmrane. Ces deux chaînes de valeur ont été choisies selon une approche participatives en coopération avec les partenaires chargés de la stratégie de promotion des produits du terroir offrant des perspectives prometteuses en termes de contribution à la croissance économique, à la création d’emplois, à l’autonomisation des femmes et à la réduction de la pauvreté.

Regardez aussi

Espagne veut contrer les exportations du Maroc

L’Espagne veut contrer les exportations du Maroc

L’Espagne a déclaré une guerre commerciale au Maroc, au niveau de l’export. Encore des mesures …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *