Accueil / Actualités / Actu Maroc / Accord MAMDA FAO présidé par Aziz Akhannouch
image_not_found

Accord MAMDA FAO présidé par Aziz Akhannouch

Pour approfondir la coopération agricole entre le Maroc et les pays africains, le financement alloué s’élève à 4,8 Millions de Dirhams.

L’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (MAMDA),ont signé, jeudi dernier à Salé, un protocole d’accord en appui à l’action du Maroc en faveur de la coopération avec les pays africains.

Accord entre la MAMDA et la FAO

L’accord a été paraphé par le PDG de MAMDA, Hicham Belmrah et le représentant de la FAO au Maroc, Michael George Hage. Cet accord porte sur le versement de 4,8 Millions de Dirhams soit 500.000 dollars à la Mutuelle agricole marocaine d’assurances. Ce protocole s’inscrit dans le cadre de l’Accord général entre le gouvernement du Maroc et la FAO, signé le 23 avril, pour la mise en place d’un Fonds fiduciaire destiné au financement d’activités de coopération Sud-Sud par le Maroc.

Objectifs de l’accord signé

Avec comme objectifs de permettre aux pays en développement d’accroître leur productivité agricole sur la durée et pour assurer ainsi la sécurité alimentaire, d’améliorer les moyens de subsistance, de renforcer la résilience aux menaces et aux crises et enfin d’améliorer la gestion des ressources naturelles une convention a été signée lors de la journée mondiale de l’alimentation, la cérémonie était présidée par le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch.

Aziz Akhannouch a fait savoir que le Maroc s’engage à renforcer la coopération tripartite avec la FAO et les pays africains, par ailleurs il a rappelé que le royaume a réussi à honorer ses engagements internationaux en réalisant le premier objectif du millénaire pour le développement (OMD), pour éradiquer la pauvreté et la faim avant l’échéance de 2015.

Cette journée a été célébrée sous le thème : «Protection sociale et agriculture : briser le cercle vicieux de la pauvreté rurale».

Regardez aussi

Afrique : La biofortification peut jouer un rôle clé dans la réponse au Covid-19

Afrique : la biofortification peut jouer un rôle clé dans la réponse au Covid-19

Les cultures biofortifiées ont un rôle clé à jouer dans la réponse au Covid-19. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *