Accueil / Actu Entreprises / Sondage: classement des préoccupations des agriculteurs marocains
Sondage agriculture Maroc
Sondage agriculture Maroc - AgriMaroc.ma

Sondage: classement des préoccupations des agriculteurs marocains

Sondage: l’irrigation principale préoccupation des agriculteurs marocains.

L’irrigation est depuis plusieurs années une préoccupation majeure des agriculteurs du Maroc. La sécheresse des dernières années couplée à la recherche de solutions nouvelles poussent les agriculteurs à s’informer continuellement sur le sujet. Voici le classement des principaux sujets de préoccupation des agriculteurs du Maroc.

19,63% des agriculteurs préoccupés par l’irrigation.

D’après une enquête réalisée sur AgriMaroc.ma, les agriculteurs sont principalement à la recherche d’informations sur la gestion de l’irrigation. En effet pour 19,63% des agriculteurs sondés ces dernières semaines, la question de l’irrigation est la principale problématique dont ils doivent faire face à fortiori ces dernières années.

Si différentes alternatives sont apparues sur le marché marocain au fil des ans, l’irrigation reste la principale préoccupation des agriculteurs qui doivent lutter contre la raréfaction des eaux avec notamment des sécheresses de plus en plus régulières ces dernières années et la remise en question de certaines croyances. En tout cas politiquement il faut saluer la réponse apportée par le Plan Maroc Vert à travers des subventions qui a permis une avancée significative du Goutte à Goutte dans les fermes.

Semences et matériel au coude à coude des besoins des agriculteurs.

En seconde position, les agriculteurs marocains indiquent la semence comme second enjeu au coeur de leurs préoccupations. En effet pour 18,6% des agriculteurs interrogés, il est important d’avoir plus d’informations sur les semences commercialisées, afin notamment de bénéficier de produits d’une qualité toujours plus importante. A noter que les multinationales et les acteurs locaux effectuent un travail de vulgarisation important avec notamment une présence terrain importante. Le Covid-19 sévissant actuellement freine un peu cet élan mais d’autres alternatives existent avec notamment un travail distant et un appui commercial régulier pour répondre aux demandes du marché.

Les agriculteurs indiquent également avoir un intérêt en ce qui concerne le matériel, en effet pour 18,6% d’entre eux bénéficier d’informations sur le sujet est très importante. Cette enquête permet clairement d’indiquer que l’agriculteur est davantage freiné par sa capacité d’investissement que par sa volonté de bénéficier d’outils pouvant l’aider dans son travail. A cet effet de nombreux financements existent aujourd’hui déployés toujours dans le cadre du Plan Maroc Vert.

La formation: un enjeu de pleine conscience.

A signaler également dans cette enquête que 9,82% des agriculteurs sont à la recherchent de formations. La formation est bien évidemment un enjeu majeur pour toutes les entreprises du secteur agricole, car c’est la base même pour optimiser et coordonner les différents besoins que l’agriculteur peut exprimer. Ainsi il s’avère opportun de signaler que l’agriculteur est à la recherche d’informations pour améliorer ses compétences, là encore des aides sont disponibles et l’agriculteur peut bénéficier de 70% d’aides pour financer ses besoins en formation. AgriFormations.ma l’organisme de formation déployé par AgriMaroc.ma pourra répondre sans nul doute à ce besoin.

Le classement des préoccupation des agriculteurs :

  1. L’irrigation: 19,63%
  2. La semence: 18,4%
  3. Le matériel: 18,4%
  4. Pesticides: 12,88%
  5. Formations: 9,82%
  6. Engrais: 6,13%
  7. Machinisme: 6,13%
  8. Nouvelles technologies: 4,91%
  9. Autres: 3,68%

Regardez aussi

L'OCP lance un programme d'incubation en faveur des femmes africaines de la tech

L’OCP lance un programme d’incubation en faveur des femmes africaines de la tech

L’OCP lance un programme d’incubation en faveur des femmes africaines de la tech. Si vous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *