Accueil / Actu Entreprises / Sondage: les effets du Covid-19 sur les agriculteurs marocains
Sondage agriculture Maroc
Sondage agriculture Maroc - AgriMaroc.ma

Sondage: les effets du Covid-19 sur les agriculteurs marocains

Sondage: les effets du Covid-19 sur les agriculteurs marocains, situation au déconfinement.

Alors que le Covid-19 apparaissait sur le territoire marocain en ce début d’année 2020, très rapidement l’inquiétude d’un bouleversement réel de notre vie en société pointait son nez. Fort heureusement un retour à la normal semble d’actualité en ce début de mois de juin 2020. De plus, tout le monde est inquiet quant aux difficultés économiques que pouvait engendrer cette crise et notamment auprès des agriculteurs marocains. Eclairage.

3 mois après le début du Covid-19 au Maroc, l’agriculture ne semble pas impactée par le séisme Covid-19, c’est l’enseignement que nous pouvons en tirer aujourd’hui. Principalement parce chaque homme à des besoins physiologiques comme se nourrir vous allez me dire ? Pourtant l’inquiétude était réelle et de nombreux secteurs d’activité risquaient de mal réagir à cette crise. Avec du recul on voit que ce sont surtout les secteurs financier ou immobilier en premier lieu qui en souffrent, même si les services vont globalement ralentir d’après les experts.

Chez AgriMaroc.ma nous avons rapidement décidé de prendre la mesure de l’impact du Covid-19 sur nos agriculteurs. Et le sondage qui en découle nous donne quelques enseignements importants.

Tout d’abord pour une grande majorité des agriculteurs sondés, cette crise n’a pas été négative puisque leur activité n’a pas été impactée ou a été impactée positivement. En effet 66,95% des agriculteurs sondés n’ont pas constaté d’impact du Covid-19 ou ont constaté une augmentation de la demande.

Second constat, une autre tendance est à souligner, une petite partie des agriculteurs sondés semblent orienter leur avenir vers un marché local plus résilient étant donné le protectionnisme qu’ont pu avoir les pays européens principalement. 16,95% des agriculteurs ont déclaré vouloir se replier sur le marché local.

Enfin, il est à noter que 16,10% des agriculteurs ont constaté une baisse de la demande, il semble qu’il s’agisse de producteurs dépendants des marchés exports et notamment français, qui ont malheureusement adopté des stratégies très désorganisées même si un retour à la normal s’est fait sentir rapidement.

Dans notre prochain sondage, nous nous intéressons aux habitudes des agriculteurs: utilisent-ils Linkedin ?

Regardez aussi

Souss-Massa: L'ONSSA alloue 1,6 MDH à la lutte contre la cochenille du cactus

Souss-Massa: L’ONSSA alloue 1,6 MDH à la lutte contre la cochenille du cactus

L’ONSSA lancera une opération de destruction de plantations de cactus infestées par la cochenille. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *