AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 27 novembre 2022
Accueil / Actu Entreprises / FAO : Une mission d’évaluation du système de surveillance de la résistance aux antimicrobiens

FAO : Une mission d’évaluation du système de surveillance de la résistance aux antimicrobiens

La FAO déploie une mission d’évaluation du système de surveillance de la résistance aux antimicrobiens.

FAO déploie une mission d’évaluation du système national de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (RAM) et des laboratoires dans les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture au Maroc.

 L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en collaboration avec le Département de l’Agriculture du Gouvernement du Maroc notamment l’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA), a réalisé une évaluation du système national de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (RAM) et des laboratoires dans les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture au Maroc.

S’inscrivant dans le cadre des activités du Fond fiduciaire multipartenaires AMR (AMR MPTF) pour le soutien de la mise en œuvre du Plan d’Action National de lutte contre l’Antibiorésistance à travers une approche « One Health » au Maroc, la mission d’évaluation qui s’est déroulée du 22 au 27 juin 2022 visait à identifier et à recommander les prochaines étapes pour améliorer les capacités de surveillance nationale pour la détection de la RAM dans les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture en utilisant l’outil d’évaluation de la FAO pour les laboratoires et les systèmes de surveillance de la RAM (FAO-ATLASS).

Au cours de cette mission, les représentants de la FAO ont visité plusieurs laboratoires nationaux pour cartographier les capacités analytiques disponibles pour la détection de la RAM et évaluer les activités de collecte et d’analyse des données ou encore la structure de gouvernance liée à la surveillance, la communication et la durabilité. Les résultats et les recommandations de l’évaluation devraient accompagner le Maroc à prioriser les interventions à améliorer et à informer la FAO pour la planification d’autres activités afin de mieux soutenir le pays. Dans une démarche de renforcement des capacités nationales, deux (2) experts nationaux sur la RAM ont été formés pour devenir des évaluateurs nationaux ATLASS en vue de leur mobilisation dans des auto-évaluations au niveau national, ou des évaluations externes à l’international.

La résistance aux antimicrobiens est une priorité sanitaire mondiale en raison de ses effets négatifs importants sur la santé humaine et animale, la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance et le développement durable du secteur agricole. La résistance apparaissant dans un lieu géographique ou une espèce peut se propager facilement à d’autres lieux géographiques ou s’étendre à d’autres espèces et avoir un impact sur les pays développés et en développement.

Les antimicrobiens jouent un rôle critique dans le traitement des maladies des animaux d’élevage (aquatiques et terrestres) et des plantes cultivées. Leur utilisation est essentielle pour la sécurité alimentaire, pour notre bien-être et

celui des animaux. Toutefois, l’utilisation inappropriée de ces médicaments favorise l’apparition et la propagation de micro-organismes résistants aux antimicrobiens, ce qui va compromettre sérieusement l’innocuité des aliments, la sécurité alimentaire, et le développement économique durable.

Actuellement, environ une personne meurt chaque minute à cause d’une infection devenue résistante aux antibiotiques ou à d’autres traitements antimicrobiens. Les conséquences sanitaires et les coûts économiques de la résistance aux antimicrobiens (RAM) sont significatifs. Par ailleurs, il n’y a pas de frontières pour les bactéries résistantes, qui se transfèrent également entre secteurs de telle façon qu’en 2050 cette résistance ferait chuter l’économie mondiale de plus de 6 000 milliards d’USD par an – presque 4 pour cent du produit intérieur brut selon une étude de la Banque Mondiale.

La FAO joue un rôle clé en soutenant les gouvernements, les producteurs, les commerçants et les autres parties prenantes pour évoluer vers une utilisation responsable des antimicrobiens dans l’agriculture, contribuant ainsi à réduire la résistance aux antimicrobiens dans les systèmes agroalimentaires. Le renforcement de la surveillance de la RAM, notamment l’amélioration des capacités des laboratoires, est l’un des cinq (5) objectifs du Plan d’action de la FAO contre la RAM 2021-2025.

Regardez aussi

La courgette Vilmorin-Mikado, Performance & Résistance !

Une gamme variée pour satisfaire les besoins du producteur. Le Maroc produit aujourd’hui deux types …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.