Accueil / Technique / Dossier / Calendrier d’entretien d’un système d’irrigation localisée
image_not_found

Calendrier d’entretien d’un système d’irrigation localisée

Calendrier d’entretien d’un système d’irrigation localisée.

Pour un entretien exemplaire du système d’irrigation en goutte-à-goutte, voici une compilation de tous les entretiens à effectuer sur son système sous la forme d’un calendrier.

Lorsque vous utilisez un nouveau système d’irrigation goutte à goutte pour la première fois

– Vérifier le débit réel (ex : comparaison par rapport aux valeurs compteurs) et la pression de travail pour chaque poste d’irrigation, si celle si est trop élevée, il faudra alors placer un régulateur de pression dans le système d’irrigation (lorsque le système est actif pendant au moins une demi-heure).

– Comparer les données collectées aux données fournies avec le système cela permettra d’adapter au mieux les temps d’irrigation en goutte à goutte.

– Noter les données nouvellement acquises et conserver-les comme référence pour un prochain entretien. Ainsi la bonne santé du réseau de goutte à goutte pourra être vérifiée.

– On considère qu’un système d’irrigation en goutte à goutte est bien installé lorsque la pression entre le premier goutteur ( premier goutteur sur le réseau ) et le dernier goutteur ( goutteur le plus éloigné ) est de moins de 10%.


Figure 1 : Parties essentielles d’un réseau de micro-irrigation (VERMEIREN et al 1983)

Une fois par semaine sur mon réseau goutte à goutte

– Vérifier le débit réel et la pression de travail pour chaque poste d’irrigation dans des conditions d’utilisation normales ( c’est-à-dire lorsque le système est actif pendant au moins une demi-heure et stabilisé ).

– Vérifier que l’eau atteint les extrémités de toutes les lignes goutte à goutte, que chaque goutteur du réseau de goutte à goutte est bien alimenté en eau.

– Comparer les données collectées aux données de référence notées lors de la mise en service de votre goutte à goutte.

– Vérifier le différentiel de pression à travers les filtres. Un système de filtration bien planifié devrait perdre 0,2 à 0,3 bar en moyenne (lorsque le système de filtration est propre).Si le différentiel de pression dépasse 0,5 bar, vérifiez le ou les filtres car ceux-ci nécessitent certainement un entretien.

Une fois par mois sur mon système d’irrigation goutte à goutte

– Vérifier le débit et la pression de la pompe à sa sortie.

– Purger les lignes goutte à goutte. Pour que la purge des lignes soit simplifiée nous vous conseillons d’utiliser des raccords à bague ou raccords lock en bout de ligne. Vous pouvez également positionner une vannette goutte à goutte, la purge sera alors encore plus simple (une fréquence plus élevée ou plus basse peut être exigée, selon le type et la qualité de l’eau).

– Si le système de filtration est manuel comme cela peut être le cas pour un filtre a à tamis vous devez en effectuer l’entretien.

– Si le système de filtration est automatique, comme cela peut être le cas pour un filtre à disque ou une filtration à sable, commencer le contre-lavage du ou des filtres et vérifier que tous les composants travaillent comme prévu.

– Si des vannes de régulation de pression sont installées, vérifier la pression à la sortie de chacune d’elles et comparer ces chiffres avec les données de référence.

Figure 2 : Unité de tête type (VERMEIWN et al 1983)

Une fois par saison

Cela peut varier d’une fois par saison, à deux ou trois fois par saison en fonction de la qualité de l’eau que vous utilisez.

– Vérifier toutes les vannes du système aussi bien les vannes manuelles, les vannettes goutte à goutte que les électrovannes.

– Vérifier le niveau de saleté dans le système (carbonates, algues et sédimentation du sel).

– Vérifier l’apparition d’un colmatage goutteur. Pour cela il vous suffit de placer un récipient sous un goutteur de le laisser 30 minutes à 1 heure pour vérifier que la quantité d’eau recueillie correspond à ce que le goutteur autorégulant doit délivrer.

– Purger l’ensemble de la tuyauterie : Que vous ayez un réseau en PVC ou bien un réseau en polyéthylène goutte à goutte, vous devez purger aussi bien la conduite principale, que l’ensemble des peignes qui constituent le sous-réseau et l’ensemble des conduites de distribution.

– Si nécessaire, injecter du peroxyde d’hydrogène (Eau oxygénée) et/ou des acides selon les besoins.

À la fin de la saison d’irrigation en goutte à goutte

– Injecter des produits nécessaires pour l’entretien et le rinçage de la ligne principale, des lignes secondaires, des peignes d’alimentation et des lignes goutte à goutte (éliminer les dépôts avant qu’ils ne puissent sécher en hors saison).

– Purger les lignes goutte à goutte.

– Préparer le système pour la période inactive hors saison.

– Effectuer l’hivernage du système dans les régions où la température pourrait tomber en dessous de 0ºC.

Avec mon-irrigation.com

Regardez aussi

image_not_found

Fertilisation du Palmier Dattier : Mode d’emploi

Quand fertiliser ses palmiers? Comment? A quelle fréquence? Eléments de réponses dans ce qui suit. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *