Accueil / Actualités / Actu internationales / Bientôt une variété de tomate résistante à la sécheresse ?

Bientôt une variété de tomate résistante à la sécheresse ?

Des chercheurs travaillent sur une variété de tomate résistante à la sécheresse.

Des scientifiques israéliens essayent de mettre au point une variété de tomate résistante à la sécheresse dont les besoins en eau seraient 90% inférieurs à ceux d’une tomate classique.

En Israël, une équipe de chercheurs travaillent sur une étude expérimentale visant à mettre au point une variété de tomate résistante à la sécheresse.

La première étape de leur expérimentation consiste à cultiver en plein champs quelques 200 variétés. Celles-ci sont cultivées sous de rudes conditions puisqu’elles n’ont été irriguées que les trois premières semaines après leur plantation. Le but de la manœuvre est de faire une première sélection des variétés les plus à même de résister au stress hydrique.

« Ce que l’on veut savoir, c’est quels plants de tomates seront capables de nous donner une bonne production, un bon rendement, une bonne sélection sans irrigation, sans eau. Une fois cette identification faite, on pourra faire d’autres expériences » explique Amit Koch, expert en sélection des plantes à l’Université hébraïque de Jérusalem.

Ensuite, les chercheurs prévoient de croiser les tomates les plus résistantes à la sécheresse avec d’autres variétés moderne par le biais de la méthode d’hybridation. Les chercheurs visent à mettre au point une variété qui soit non seulement résistante à la sécheresse mais aussi goûteuse avec une teneure en sucre suffisante, une couleur attirante et un bon rendement.

Les recherches sont menées dans le cadre d’un projet européen. Le but est de mettre au point une variété dite « miracle » qui correspondrait aux critères évoqués ci-dessus sans pour autant être un OGM.

Regardez aussi

La Tunisie exporte fruits à noyau

La Tunisie prévoit d’exporter 80.000 tonnes de fruits à noyau

La Tunisie veut exporter 80000 tonnes de fruits à noyau, cette campagne. Selon le directeur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *