AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / L’Union européenne confirme l’impact positif de l’accord agricole avec le Maroc dans son rapport annuel
Accord Maroc-UE : la COMADER calme les ardeurs des agriculteurs espagnols
UE - Maroc - Ph : DR

L’Union européenne confirme l’impact positif de l’accord agricole avec le Maroc dans son rapport annuel

Dans son rapport 2023, l’Union européenne a souligné une fois de plus les effets socio-économiques bénéfiques de l’accord agricole conclu avec le Maroc, mettant en lumière les avantages concrets dont bénéficie la population des provinces du sud du royaume.

Publié conjointement par les services de la Commission européenne et du Service Européen de l’Action Extérieure (SEAE), ce rapport intervient à un moment clé, suite au récent jugement de l’Avocate générale près la Cour de justice de l’UE, qui a réaffirmé la validité de l’accord agricole entre Rabat et Bruxelles tout en écartant la représentativité du « Polisario ».

Ce document, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord sous forme d’échange de lettres, modifiant les Protocoles 1 et 4 de l’Accord d’association Maroc-UE, témoigne de manière détaillée des multiples aspects positifs de cet accord pour la population des provinces du sud du Royaume. En effet, le rapport met en avant les retombées tangibles sur le développement socio-économique des régions du Sahara marocain, notamment en termes de croissance économique, de production et d’exportation des produits agricoles et de la pêche, de création d’emplois et d’investissements.

Selon les données chiffrées fournies, les exportations de produits originaires des provinces du sud vers l’UE ont doublé depuis l’entrée en vigueur de l’accord, atteignant 203 000 tonnes en 2022, contre environ 100 000 tonnes auparavant, pour une valeur de 590 millions d’euros (6,410 milliards de DH). L’impact sur l’emploi est également significatif, avec la création de plus de 49 000 emplois directs dans les provinces du sud en 2022, soit une augmentation de 7 000 emplois par rapport à l’année précédente, représentant plus de 18 % de la population active du territoire.

Par ailleurs, le rapport met en évidence les projets d’infrastructures majeurs en cours, tels que le dessalement de l’eau de mer et les énergies renouvelables, ainsi que l’amélioration des conditions de travail et l’intégration socio-économique, soutenant vigoureusement la jeunesse et développant les infrastructures.

Les investissements du Maroc dans le développement de projets de stations de dessalement de l’eau alimentées par des sources d’énergies renouvelables sont également salués, soulignant ainsi les efforts du pays dans la lutte contre le stress hydrique.

En outre, le rapport met en lumière les avancées réalisées par le Maroc en matière de protection des droits de l’Homme, soulignant son rôle de premier plan au niveau multilatéral et son engagement envers les structures de dialogue de l’Accord d’Association avec l’UE. Enfin, le rapport adresse également la question nationale, en soutenant la demande d’enregistrement des populations séquestrées à Tindouf en Algérie et en exprimant la volonté de l’UE de contribuer au renforcement de la coopération régionale.

Ce rapport témoigne ainsi de l’engagement continu de l’Union européenne à maintenir et renforcer sa relation commerciale avec le Maroc, illustrant son soutien à la stabilité et au développement du partenariat économique global et stratégique entre les deux parties.

Partager

Regardez aussi

Rencontre organisée, mardi (12/07/16) à Rabat, par le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et la lutte contre la désertification (HCEFLD) sous le thème "Les coopératives forestières, un cadre adéquat pour faire face aux effets des changements climatiques", à l’occasion de la journée internationale des coopératives.

Béni Mellal célèbre la Journée Internationale des Coopératives

Le jeudi, Béni Mellal a vibré au rythme de la Journée internationale des coopératives, une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *