AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Le tunnel reliant le Maroc à l’Espagne relancé
Harcèlement des camions marocains en Espagne Maroc riposte
Camion transport fruits et légumes - Ph : DR

Le tunnel reliant le Maroc à l’Espagne relancé

Transport des fruits et légumes : le projet de tunnel reliant l’Europe et l’Afrique par le détroit de Gibraltar relancé après une suspension de 14 ans.

Les Ministres marocain et espagnole des transports se sont réunis pour discuter du projet de tunnel reliant l’Europe et l’Afrique par le détroit de Gibraltar, suspendu depuis 2009. Un plan de travail a été convenu pour trois ans afin de relancer le projet. Le tunnel de 40 kilomètres permettra le passage des camions transportant des fruits et légumes marocains vers les marchés européens.

Lors de la réunion, les entreprises SECEGSA et SNED ont présenté les démarches entreprises depuis 2009 pour le projet de tunnel reliant l’Europe et l’Afrique par le détroit de Gibraltar. Un plan de travail sur trois ans a été convenu, avec la construction d’une galerie de reconnaissance pour identifier les caractéristiques géomécaniques, nous apprend Hortoinfo.

La SEGECSA, responsable des études de faisabilité, a reçu des fonds européens pour entreprendre de nouvelles études, tandis que le gouvernement espagnol a prévu un budget de 750 000 euros pour cette étude en 2023. Une société allemande spécialisée dans les tunnels sous-marins est prévue pour les études. Côté marocain, le conseil de gouvernement a nommé AbdelKabir Zahoud, directeur général de la société nationale d’études du détroit de Gibraltar pour donner une impulsion au projet.

Selon la même source, plusieurs banques et fonds d’investissement, tels que la Banque mondiale, la Banque européenne d’investissement, des fonds arabes ou le Fonds africain de développement, ont exprimé leur intérêt pour financer le projet du tunnel. Ce dernier, d’une longueur de 38,7 km dont 27,8 km sous l’eau, permettra le passage des camions transportant des fruits et légumes marocains vers les marchés européens et pourrait également inclure un gazoduc pour le transport de gaz entre le Maroc et l’Espagne. La construction du tunnel entraînera la création de zones logistiques, la rationalisation des infrastructures et la réduction des coûts de transport. Les résultats des études menées sont partagés entre l’Espagne et le Maroc. Le tunnel aura un impact positif sur les relations commerciales entre l’Europe et l’Afrique, favorisant les flux de marchandises et la productivité des entreprises.

Partager

Regardez aussi

Maroc moins intermédiaires dans la commercialisation des fruits et légumes

Sadiki : Les prix des produits agricoles restent stables

Malgré des conditions climatiques particulièrement difficiles, caractérisées par une rareté des précipitations et des variations …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *