×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
dimanche 29 janvier 2023
Accueil / Actualités / Actu internationales / Tomates : le Maroc est le troisième fournisseur de l’UE

Tomates : le Maroc est le troisième fournisseur de l’UE

Les achats de tomates par les membres de l’UE ont diminué de 5,18 % par rapport à la même période il y a cinq ans.

Aujourd’hui, le Maroc est le troisième fournisseur de tomates pour les pays membres de l’UE, avec 404,99 millions de kilos face à 424,48 millions de kilos pour l’Espagne, deuxième fournisseur. Au cours des 5 dernières années, le Maroc a augmenté ses exportations de tomates vers l’UE de 38,05 %.

Selon un rapport d’Hortoinfo, basé sur des données d’Euroestacom, le Maroc est en train de rattraper l’Espagne en termes de volume de tomates vendues dans l’Union européenne. En comparant les chiffres de janvier à octobre des 5 dernières années, on constate que les exportations marocaines de tomates vers l’UE ont augmenté de 38,05 %, alors que celles de l’Espagne ont diminué de 24%. Ce dernier a vendu 424,48 millions de kilos de tomates dans l’UE entre janvier et octobre 2022, bien moins que les 558,29 millions de kilos vendus en 2018.

Au cours de la période de janvier à octobre, le Maroc a vendu 404,99 millions de kilos de tomates sur les marchés européens, une quantité proche de celle vendue par l’Espagne. C’est significativement plus que les 293,37 millions de kilos vendus en 2018. En général, les achats de tomates par les membres de l’UE ont diminué de 5,18 % par rapport à la même période il y a cinq ans. En 2018, ils ont acheté 2 280,71 millions de kilos de tomates, alors qu’en 2022, ils ont acheté 2 162,56 millions de kilos.

Au cours des dix premiers mois de 2022, les Pays-Bas ont été le plus grand fournisseur de tomates pour les membres de l’UE, vendant 557,88 millions de kilos pour une valeur de 1 095,84 millions d’euros, à un prix moyen de 1,96 euros le kilo. C’est en baisse de 19,46 % par rapport à la même période il y a cinq ans. Selon la même source, l’Espagne est le deuxième fournisseur avec 424,48 millions de kilos, pour une valeur de 791,74 millions d’euros, à un prix moyen de 1,87 euros le kilo. De son côté, le Maroc est le troisième fournisseur, vendant 404,99 millions de kilos pour une valeur de 637,94 millions d’euros, à un prix moyen de 1,58 euros le kilo.

Regardez aussi

Emploi/Covid-19 : 477.000 postes perdus dans le secteur agricole

De la récolte agricole à la création d’entreprise : l’Espagne accompagne 4 femmes saisonnières marocaines

L’Espagne compte former plus de femmes en tant que chefs de projet dans d’autres régions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.