AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Tomates : L’Espagne toujours préoccupée par la concurrence marocaine
tomates technologie capteur rendement
Ph : DR

Tomates : L’Espagne toujours préoccupée par la concurrence marocaine

Inquiétude espagnole. Le secteur agricole au Maroc continue sa marche en avant, alors que le gouvernement a annoncé des subventions renforcées pour soutenir la production de tomates.

En Espagne, le Coordonnateur des organisations d’agriculteurs et d’éleveurs (COAG) a exprimé sa vive préoccupation face à la concurrence que les importations de tomates en provenance de pays tiers, notamment le Maroc, font peser sur le secteur européen de la tomate.

Andrés Góngora, responsable des fruits et légumes au sein du COAG (Espagne), a récemment participé à une réunion de l’Observatoire du marché de la tomate de l’Union européenne (UE), au cours de laquelle il a appelé à des mesures immédiates pour contrer cette situation nous apprend le site spécialisé espagnol Hortoinfo.

Parmi les principales revendications du COAG figurent l’inclusion des normes de production européennes dans les accords commerciaux avec les pays tiers, la révision du système de prix d’entrée, la réduction des quotas de tomates bénéficiant d’avantages tarifaires, et la mise en place de mesures de sauvegarde pour faire face aux perturbations graves du marché causées par les importations de pays tiers.

En effet alors que de nouvelles subventions visant à soutenir les cultures essentielles ont été mises en place au Maroc, le COAG s’inquiète pour l’avenir des agriculteurs espagnols qui doivent faire face à des produits marocains d’une qualité et d’un prix inégalables sur le marché.

Selon les données présentées par la Commission européenne lors de la réunion de l’Observatoire, le secteur européen de la tomate est confronté à une diminution significative de sa superficie de production (-21,5 %) et de sa production de tomates fraîches (-22 %) jusqu’en 2035. Pour le COAG cette tendance est largement attribuée à la concurrence accrue du Maroc, entre autres facteurs. L’Espagne, en particulier, serait fortement touchée, devenant un importateur net de tomates d’ici 2035 sous la pression des concurrents extérieurs à l’UE.

Le COAG souligne également l’augmentation considérable des exportations de tomates en provenance du Maroc vers le marché européen, qui ont augmenté de 52 % entre 2013 et 2022, passant de 365,69 millions de kilos à 557,22 millions de kilos. De même, les exportations de tomates en provenance de Turquie ont presque quadruplé au cours de la même période, passant de 50,85 millions de kilos en 2014 à 185,72 millions de kilos en 2022

Partager

Regardez aussi

Maroc : La production d'oignons a augmenté de 2,2%

Le marché indien est à la recherche de 500 000 tonnes d’oignons

Le gouvernement indien a lancé une vaste opération d’achat visant à acquérir 500 000 tonnes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *