Accueil / Actualités / Actu internationales / La tomate devient de moins en moins rentable
La tomate devient de moins en moins rentable
La tomate devient de moins en moins rentable.

La tomate devient de moins en moins rentable

La tomate devient de moins en moins rentable sur le marché européen.

Le marché européen de la tomate reste difficile. Tous les pays sont en pleine production, mais depuis la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) en mars, les prix ont drastiquement chuté. Le mois dernier, les prix étaient même inférieurs à la moyenne quinquennale pour la première fois, cette année.

En Espagne, comme dans l’ensemble de l’Union européenne, le prix est tombé en dessous de la moyenne quinquennale en juillet. 59 centimes d’euros pour un kilo de tomates, contre 63 centimes en moyenne au cours des cinq dernières années, souligne Freshplaza.

Il faut noter qu’en Espagne, les agriculteurs et producteurs de tomate abandonnent peu à peu la culture de ce fruit-légume, qu’ils considèrent désormais moins rentable, au profit des cultures horticoles comme le poivron, les tomates cerises… Ainsi, lors de son rapport d’été, la commission européenne a prévu une baisse de 7% de la production en Espagne; diminution que les pays de l’UE chercheront à compenser en augmentant leurs approvisionnements en tomates en provenance du Maroc.

Lire aussi : Export de tomates : Le Maroc surpasse Almeria pour la première fois

Aux Pays -Bas, le pays avec les marges bénéficiaires les plus faibles, le prix en juillet était de 2 centimes d’euro, juste au-dessus de la moyenne quinquennale, pour être précis. Si cette tendance se poursuit, une certaine reprise peut encore être attendue en septembre. L’effet de chaleur pourrait y contribuer, tout comme la baisse de la production annuelle de tomates en Espagne.

En Italie, le prix moyen en mai était déjà inférieur à la moyenne quinquennale et le reste depuis lors. La différence avec la «ligne verte» est de 13 centimes d’euro.

La France est le seul pays où la moyenne 2020 est supérieure à la moyenne quinquennale depuis ce printemps. En juillet, les agriculteurs ont enregistré 1,04 euro contre 99 centimes en moyenne sur cinq ans.

 

 

Regardez aussi

Myrtilles : Le Maroc est le quatrième fournisseur de l'Allemagne

Myrtilles : Le Maroc est le quatrième fournisseur de l’Allemagne

L’Allemagne est l’une des principales destinations des myrtilles du Maroc. Les myrtilles sont de plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *