AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / ToBRFV : des discussions pour changer les mesures d’urgences
ToBRFV ravage les cultures de tomates
Tomates ToBRFV - Ph : DR

ToBRFV : des discussions pour changer les mesures d’urgences

La Commission européenne (CE) est en train d’envisager d’adapter ou de renforcer la mesure d’urgence actuelle contre le virus du fruit rugueux brun de la tomate (ToBRFV) ou de l’étendre. Ce virus continue de se propager et la question actuellement discutée au sein de l’Union européenne (UE) est de savoir s’il faut renforcer ou assouplir les mesures d’urgence en vigueur après le 29 mai prochain.

Plusieurs pays estiment que le statut actuel pour les semences et les jeunes plants dû à la mesure d’urgence actuelle pour le ToBRFV n’est plus tenable. Les Pays-Bas ont notamment plaidé auprès de Bruxelles (Scopaff) pour la fin de la mesure d’urgence pour le ToBRFV. Selon Hortidaily, l’abandon de la réglementation ou l’instauration d’un statut RNQP (organisme réglementé non de quarantaine) pour le ToBRFV pourraient être des alternatives envisageables.

Cependant, lors de la consultation de Bruxelles (Scopaff), aucun vote majoritaire n’a été en faveur de cette option et plusieurs États membres de l’UE sont même favorables à un renforcement supplémentaire des exigences du ToBRFV pour les semences et les jeunes plants. En conséquence, la CE travaille actuellement sur l’ajustement de la réglementation du ToBRFV après l’expiration de la mesure d’urgence actuelle le 29 mai prochain. On s’attend à ce qu’il y ait plus de clarté sur ce qui se passera après cette date d’ici la fin du mois de mars.

Aux Pays-Bas, le nombre d’infections par le ToBRFV a augmenté, ce qui a conduit les autorités néerlandaises de la protection des végétaux à placer sous surveillance cinquante entreprises. La même agence, NVWA, renforce également les contrôles sur la protection croisée illégale, où les plantes sont délibérément infectées par le virus. La NVWA signale des indications selon lesquelles la variante de la protection croisée s’est maintenant propagée naturellement à d’autres fermes.

Le ToBRFV fait également son apparition dans de nouveaux pays, dont récemment en Slovaquie. Bien que le virus ne soit pas dangereux pour les humains, il peut causer de gros dégâts aux plantes.

Partager

Regardez aussi

sadiki iav 2024

Ouverture de la 3ème édition du Salon de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II

Le salon de l’IAV Hassan II constitue une plateforme propice de rencontres entre les étudiants, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *