Accueil / Actualités / Actu Maroc / Taounate : baisse de 40% de la production d’olives
Taounate : baisse de 40% de la production olives
Taounate : baisse de 40% de la production d'olives.

Taounate : baisse de 40% de la production d’olives

La province de Taounate s’attend à une baisse de 40% de sa production d’olives.

La production d’olives dans la province de Taounate sera de l’ordre de 140.000 tonnes, durant la campagne agricole 2020-2021, ce qui représente une baisse de 40% par rapport à la saison dernière.

La culture de l’olivier au niveau de la province couvre une superficie totale d’environ 150.000 hectares, ce qui représente environ 83% de la superficie des arbres fruitiers dans la province et 20% de la superficie d’oliviers au niveau national, selon la direction provinciale de l’Agriculture (DPA) de Taounate.

Lire aussi : Le Maroc envisage d’augmenter sa production d’olives de 14%

Elle produit en moyenne plus de 200.000 tonnes d’olives par an, soit un rendement de 15 quintaux par hectare dans les zones bour rurales et de 30 dans les zones irriguées, ajoute la même source, précisant que ce volume reste ‘’faible’’ par rapport aux potentialités de la province.

S’agissant des unités de valorisation dont dispose la province, la DPA fait état de 1.500 unités traditionnelles, 27 unités semi-modernes et 40 unités modernes pour l’extraction d’huile, ainsi qu’une unité pour la production d’olives de table.

La province de Taounate dispose de plusieurs atouts dans la production d’olives. En effet, elle a des conditions climatiques et naturelles propices aux olives et l’existence d’un savoir-faire qu’il faudra valoriser et développer. De même, elle dispose de la possibilité d’élargir la superficie et d’introduire de nouvelles variétés à haute productivité et qualité et la présence de terrains en pente aptes à être boisés pour protéger le sol et lutter contre l’érosion.

Ces atouts consistent également en la possibilité d’investir dans la conversion d’olives, l’appui de l’État dans le cadre du Fonds de développement agricole, une demande croissante d’huile d’olive de haute qualité et l’élargissement des circuits d’irrigations dans la province, ce qui permet la création des domaines d’irrigation modernes et intenses.*

Regardez aussi

Maroc agriculteurs attente des prochaines pluies

Maroc : les agriculteurs dans l’attente des prochaines pluies

Les agriculteurs attendent avec impatience les prochaines pluies. Une bonne nouvelle pour les agriculteurs. En …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *