AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / La météo provoque une surabondance de récolte d’avocats dans le Gharb
Avocats marocains la Comader dément les accusations Espagne
Avocat Hass - ph : DR

La météo provoque une surabondance de récolte d’avocats dans le Gharb

Les avocats marocains à la merci des caprices de la météo, vers une surabondance de récolte.

Malgré les avancées technologiques dans le domaine de l’agriculture, les agriculteurs marocains de la région du Gharb ont récemment été confrontés à une réalité implacable : la nature et la météo demeurent des acteurs capricieux dans le cycle de production. Le mois d’octobre dernier a été le théâtre de rafales de vent d’une puissance exceptionnelle qui ont laissé les producteurs d’avocats dans une situation difficile.

Selon les témoignages recueillis, les avocatiers de la région ont subi de plein fouet ces conditions météorologiques déchaînées. Les branches fragiles des arbres ont cédé sous la pression du vent, entraînant une chute prématurée des avocats avant qu’ils n’atteignent leur maturité complète. Les pertes s’élèvent à près de 40% de la production totale, déclare un agriculteur de la région de Moulay Bousselham dans une déclaration à Le360.

Alors qu’au début du mois l’optimisme restait de mise pour les producteurs d’avocatiers quant aux pertes suite à la tempête Bernard, cette chute prématurée des fruits a engendré une surabondance de récoltes d’avocats de petites dimensions, ne répondant pas aux calibres et standards d’exportation habituels. Confrontés à cette situation inattendue, les agriculteurs locaux se sont retrouvés avec d’importantes quantités de fruits à écouler. La conséquence directe a été une baisse significative des tarifs pour stimuler la vente sur le marché local, explique l’intervenant à la même source.

Riyad Ouahtita, conseiller agricole, tient à souligner que, malgré ces circonstances difficiles, la qualité des fruits n’a pas été altérée. Il affirme que la production marocaine d’avocats demeure d’une excellente qualité, grâce au climat favorable et au sol riche de la région du Gharb. Une lueur d’espoir réside dans la position géographique stratégique du Royaume, offrant un avantage logistique aux Marocains par rapport à d’autres pays producteurs tels que le Mexique, le Brésil et l’Équateur. Riyad Ouahtita souligne que cette position privilégiée facilite l’acheminement des produits marocains vers les marchés importateurs.

Toutefois, la situation met en lumière la vulnérabilité de l’agriculture face aux aléas climatiques et rappelle que, malgré les progrès, les agriculteurs demeurent tributaires des caprices de la nature.

Partager

Regardez aussi

Ph : farmofthefuture

Superficies cultivées : Les agriculteurs américains sont de plus en plus grands

En 2023, les agriculteurs et éleveurs des États-Unis ont assuré plus de 500 millions d’acres …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *