AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Une sous-activité des unités de trituration d’olive dans la région Fès-Meknès
Marrakech-Safi la filière oléicole se veut plus respectueuse environnement
Trituration olives - ph : DR

Une sous-activité des unités de trituration d’olive dans la région Fès-Meknès

Le prix de l’huile d’olive a atteint un niveau record suite à la baisse de la production d’olive et au faible rendement.

Actuellement en sous-activité, des unités de trituration d’olive dans la région Fès-Meknès souffrent d’une baisse de la production d’olive et du faible rendement. Par conséquent, le prix de l’huile d’olive atteint aujourd’hui un niveau record, contribuant à une baisse de la consommation locale. En effet, le prix de ce produit dépasse actuellement les 80 DH le litre à la source, soit une augmentation de 78% par rapport à l’année dernière et de 100% par rapport à celui de 2019.

D’après Les Inspirations Éco, les unités de trituration de la région Fès-Meknès devraient tourner à plein régime en cette période. Cependant, plusieurs unités dans la commune d’Ain Bida (route Sefrou) restent en sous-activité. Plus encore, certaines d’entre elles ont décidé de suspendre leur activité pour cette année. Par rapport à une année moyenne, les professionnels estiment que la production ne dépasse pas 30% sur les terrains non irrigués et 70% sur les terrains irrigués. Pour rappel, la région Fès-Meknès compte une superficie oléicole de 340 000 ha, dont plus de 295 000 ha de terres bour. En matière d’unités de trituration, la région compte plus de 4 810 unités avec une capacité de 768 591 tonnes, dont 100 de deux phases, 141 de trois phases et 4 569 traditionnelles.

Cette année, l’huile d’olive a enregistré une diminution de la production avec un rendement qui varie de 12 à 17 litres par quintal, contre 18 à 27 litres une année auparavant. Pour la même période, le prix des olives en vrac est passé d’une moyenne de 7 DH/kg à 13 DH/kg. La variation du rendement dépend des racines de l’olivier et de la méthode de trituration utilisée. La même source nous communique l’avis des professionnels du secteur. Selon eux, « c’est l’ensemble de ces indicateurs qui expliquent la flambée du produit final destiné à la consommation. »

À présent, le prix de l’huile d’olive dépasse les 80 DH le litre à la source, soit une augmentation de 78% par rapport à l’année dernière et de 100% par rapport à celui de 2019. De plus, ce prix peut atteindre 100 DH chez les intermédiaires. Néanmoins, si le consommateur achète lui-même ses olives en vrac, puis les ramène à l’unité de trituration, le prix final du litre avoisinera les 70 DH, y compris les frais de trituration (50 DH/quintal) et de transport.

Par ailleurs, la Direction régionale de l’agriculture (DRA) de Fès-Meknès a lancé un processus de certification des producteurs, dans le cadre de la mise en place d’une labellisation IGP (Indications géographiques protégées) des coopératives d’huile d’olive. D’un autre côté, le Conseil régional a accordé une enveloppe de 40,5 MDH pour la création d’une unité de valorisation de grignons d’olives dans la province de Taounate. Ce projet, qui devra fonctionner en collaboration avec les unités de trituration de la province, sera dimensionné en fonction de l’ampleur du phénomène des rejets solides des huileries.

Partager

Regardez aussi

ENAM organise un forum autour de la digitalisation de l'agriculture marocaine

L’École Nationale d’Agriculture de Meknès à l’heure de ses 21èmes Olympiades

L’École Nationale d’Agriculture de Meknès (ENAM) abrite les 11 et 12 mai courant, la 21ème …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *