AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / SIAM : l’eau au centre des préoccupations d’experts
Urgent : l’édition 2021 du Salon International de l’Agriculture (SIAM) annulée

SIAM : l’eau au centre des préoccupations d’experts

La lutte contre l’augmentation des sécheresses pluriannuelles est au centre des préoccupations des experts agronomes marocains.

Dans ce sens, Amal Talbi, global lead experte en agriculture et eau à la Banque Mondiale (BM), a souligné lors d’un panel initié dans le cadre d’une Conférence de haut niveau organisée par le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, en marge de la 15ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM), que la bonne gouvernance des ressources en eaux souterraines est essentielle pour faire face à l’augmentation des sécheresses pluriannuelles et éviter les tensions sociales.

Il est important de souligner que les ressources en eaux souterraines sont des ressources communes et leur gouvernance nécessite des mécanismes clairs de responsabilité, de suivi et d’application. Cela est d’autant plus crucial que ces sécheresses deviennent plus fréquentes avec le changement climatique. Ainsi, pour améliorer la gouvernance des eaux souterraines, il est important d’encourager les expériences de consensus réussies qui incluent souvent une participation du gouvernement avec des facilitations et des investissements significatifs.

De même, Rémi Trier, spécialiste principal en agriculture et eau au sein de la Banque mondiale, a souligné l’importance d’une gestion durable des eaux souterraines en tant que solution pour l’augmentation de la diversification de l’offre en eau. Il a également insisté sur l’importance de concilier les différentes perspectives pour la valorisation de l’eau, notamment celles des collectivités nationales, des agriculteurs et des opérateurs de service.

Il est également important de noter que la souveraineté alimentaire accrue, dans un contexte de rareté de l’eau, passe principalement par une valorisation optimale de l’eau, à travers l’agriculture de conservation et l’irrigation de précision. Cela permet de sauvegarder les réservoirs d’eau tels que les barrages, la neige et les nappes souterraines, en optimisant l’usage des ressources en eau, en protégeant la qualité des eaux et des réservoirs construits et naturels, ainsi qu’en favorisant l’innovation pour une meilleure productivité.

Enfin, la conférence sous le thème « Génération Green : pour une souveraineté alimentaire durable » a abordé plusieurs panels, notamment sur la transformation des systèmes alimentaires dans un contexte de crise, la résilience et la durabilité des systèmes de production, le rôle du progrès scientifique et technologique dans un contexte de changements climatiques sévères, ainsi que la coopération Sud-Sud dans la souveraineté alimentaire durable.

Partager

Regardez aussi

ENAM organise un forum autour de la digitalisation de l'agriculture marocaine

L’École Nationale d’Agriculture de Meknès à l’heure de ses 21èmes Olympiades

L’École Nationale d’Agriculture de Meknès (ENAM) abrite les 11 et 12 mai courant, la 21ème …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *