AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Secteur avicole : la FISA évoque la situation difficile de la filière
Covid-19: L'aviculture marocaine connait une perte historique d'1,5 MMDH

Secteur avicole : la FISA évoque la situation difficile de la filière

Le Ministre de l’agriculture encourage les professionnels du secteur à maintenir leurs efforts.

Suite à la conjoncture actuelle du secteur avicole, une réunion a été organisée, la semaine dernière, entre la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole au Maroc (FISA) et le Ministre de l’agriculture, Mohammed Sadiki. Plusieurs volets ont été discutés lors de cette rencontre, dont les coûts élevés de la production et l’absence de subventions.

Plusieurs points ont été abordés lors de cette réunion, notamment la situation difficile à laquelle est confronté le secteur : conséquences des mesures sanitaires d’urgence prises pour lutter contre le Covid-19, et l’augmentation des prix des matières premières sur le marché international, représentant plus de 80 % de la formulation des aliments composés destinés aux volailles. La FISA a confirmé, cependant, que malgré cette situation difficile, les acteurs du secteur continuent à fournir régulièrement le marché national en viandes de volailles et en œufs de consommation, a communiqué Hespress.

La FISA a déclaré que les dernières hausses des prix de vente du poulet et des œufs de consommation à la ferme est en moyenne faible et ne compense pas complètement les coûts de production supplémentaires, qui représentent actuellement 70 à 80 % du coût de production des produits avicoles, et il convient de noter qu’ils ne bénéficient d’aucune subvention. Toutefois, la Fédération rassure que les besoins du marché en viandes de volailles et en œufs de consommation pour le mois de Ramadan seront largement satisfaits.

D’après la même source, M. Sadiki, a exprimé sa compréhension des défis et difficultés du secteur. Ainsi, il encourage les professionnels à maintenir leurs efforts pour assurer un approvisionnement normal du marché, tout en préservant à la fois les intérêts des aviculteurs et des consommateurs. Dans le même sens, le Ministre a informé la FISA que le contrat-programme de la filière avicole, qui sera signé en marge du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), apportera des réponses aux difficultés du secteur : amélioration de l’environnement de production, assainissement des circuits de commercialisation et distribution des produits avicoles.

Partager

Regardez aussi

Des formations agricoles organisées dans la région de Dakhla

Dakhla Oued Eddahab : Une offre dédiée à l’entrepreneuriat des jeunes en agriculture

Entrepreneuriat des Jeunes en Agriculture : Dakhla Oued Eddahab lance son offre d’accompagnement des jeunes. Dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *