AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Une saison agricole « exceptionnelle » à Casablanca-Settat
Casablanca-Settat agriculture gestion eau
Photo Illustration - DR

Une saison agricole « exceptionnelle » à Casablanca-Settat

La région de Casablanca-Settat se prépare à conclure une saison agricole 2023-2024 qualifiée d’ « exceptionnelle » par le directeur régional de l’agriculture, Hssain Rahaoui. Lors d’une réunion tenue à El Jadida par la Chambre régionale d’agriculture Casablanca-Settat, M. Rahaoui a souligné à la MAP que cette exceptionnalité est due en grande partie à la faiblesse des précipitations qui a marqué la région.

Au 15 février, la pluviométrie avait enregistré une baisse significative de 54 % par rapport à la moyenne annuelle d’une saison normale, totalisant seulement 104 mm, comparé à la saison agricole précédente qui avait enregistré 176 mm. Cette tendance est également en net recul par rapport à l’année précédente, avec une diminution de 41 %.

Hssain Rahaoui a mis en lumière la situation des ressources hydriques dans la région, notant la faiblesse du taux de remplissage des barrages Al Massira et El Hansali, ainsi que des nappes phréatiques. Face à cette réalité, des mesures ont été prises, notamment la mise en œuvre d’un programme de cultures irriguées par pompage privé. Il a également évoqué l’influence de la conjoncture internationale sur les prix et les coûts de production agricole.

Le directeur régional de l’agriculture a souligné l’importance de la mise en œuvre adéquate des mesures gouvernementales pour atténuer les conséquences de cette situation exceptionnelle. Ces mesures visent à soutenir les agriculteurs et à limiter les impacts sur les consommateurs, anticipant ainsi les défis économiques qui pourraient découler de cette saison agricole particulière.

Malgré les défis, l’optimisme persiste quant à la capacité du secteur agricole à s’adapter et à surmonter ces difficultés. Les autorités locales et les acteurs du secteur travaillent de concert pour minimiser les effets de la faiblesse des précipitations et assurer une stabilité dans l’approvisionnement alimentaire de la région. Les prochains mois seront cruciaux pour évaluer l’évolution de la situation et la réussite des mesures mises en place pour soutenir l’agriculture de Casablanca-Settat.

Partager

Regardez aussi

La Turquie assiste à une baisse drastique de sa production oranges

Les importations d’oranges fraîches dans l’UE ont atteint 543 000 tonnes en mai 2024

En mai 2024, les importations d’oranges fraîches à destination de l’UE ont atteint 543 000 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *