AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Sadiki préside une journée à Nador pour la sécurisation de l’eau d’irrigation

Sadiki préside une journée à Nador pour la sécurisation de l’eau d’irrigation

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a présidé une journée de communication et de sensibilisation à Nador, dédiée au projet de sécurisation de l’irrigation dans la plaine de la Moulouya.

Accompagné du Gouverneur de la Province de Nador, du Président de la Chambre d’Agriculture de l’Oriental, et du Président de la Confédération Marocaine de l’Agriculture et du Développement Rural, la rencontre a rassemblé agriculteurs, professionnels, élus, et responsables du Ministère.

L’événement visait à présenter les projets majeurs liés à la sécurisation des ressources en eau d’irrigation pour la Moulouya, notamment le projet de dessalement de l’eau de mer de Nador. Ce projet, inscrit dans le cadre du programme national pour l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation 2020-2027, a pour objectif de faire face à la raréfaction des ressources hydriques dans la région.

Le projet, fruit d’un partenariat public-privé, revêt une importance capitale dans le contexte des changements climatiques et de la compétition accrue pour l’eau entre l’agriculture et les centres urbains de la région. La journée a permis d’informer et de sensibiliser les parties prenantes, mettant en lumière les enjeux et les avantages du projet pour la résilience de l’agriculture locale, la préservation des sols, et la garantie des ressources hydriques.

La future station de dessalement de l’Oriental devrait avoir une capacité de 250 Mm3/an, avec 140 Mm3 destinés à l’eau potable et 110 Mm3 dédiés à l’irrigation sur près de 30 000 ha. Cela ouvrira des perspectives prometteuses pour une agriculture irriguée plus productive, compétitive, et durable dans la région.

Lire aussi : ORMVA de la Moulouya : Tenue de la 2ème session du conseil d’administration

La région de l’Oriental, alimentée principalement par le complexe des barrages Mohamed V – Mechraâ Hammadi, fait face à des déficits structurels en eau pour son agriculture irriguée. Le projet s’inscrit dans une série de solutions structurantes, comprenant la surélévation du barrage Mohamed V, le dessalement de l’eau de mer, la modernisation des réseaux d’irrigation, et la reconversion à l’irrigation localisée, toutes destinées à renforcer et diversifier l’offre hydrique tout en rationalisant l’usage de l’eau.

L’événement marque une avancée significative dans la stratégie nationale visant à relever les défis liés à l’eau au Maroc, et à assurer la durabilité des ressources hydriques pour les générations futures.

Partager

Regardez aussi

Maroc moins intermédiaires dans la commercialisation des fruits et légumes

Sadiki : Les prix des produits agricoles restent stables

Malgré des conditions climatiques particulièrement difficiles, caractérisées par une rareté des précipitations et des variations …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *