Accueil / Actu Entreprises / Produits phytosanitaires: Les nouveautés dans l’UE

Produits phytosanitaires: Les nouveautés dans l’UE

Produits phytosanitaires : Les nouveautés dans l’UE.

Pour la prochaine campagne, de nombreuses nouveautés font leur apparition dans la lutte anti-mildiou et plusieurs herbicides disparaissent. Le point sur les principaux changements phytosanitaires en 2016 en Europe.

Le principal changement de la prochaine campagne réside dans la disparition de l’aminotriazole dans la palette des herbicides autorisés. La molécule est interdite à la vente et à l’utilisation depuis le 31 décembre dernier. De son côté, Dow s’est vue retirer le Surflan (oryzalin) en mai. Sa commercialisation est d’ores et déjà interdite, mais l’utilisation reste possible jusqu’au 30 novembre de cette année. La société prévoit de remplacer la formulation par une nouvelle, mais dont la base associerait l’oryzalin à l’isoxaben. Emir et Sheik (oxyfluorfen) ne seront plus disponibles au-delà du 30 mai 2016, mais leur usage reste autorisé jusqu’au 30 mai 2017. Par ailleurs, Philagro confirme l’utilisation du Pledge (flumioxazine) pour cette campagne.

Dans la lutte anti-mildiou, une nouvelle molécule de la famille des QII, l’amisulbrom, fait son apparition. Elle sera commercialisée par Philagro.

Syngenta lance de son côté Redeli, présenté comme un puissant stimulateur des défenses naturelles de la vigne contre le mildiou, à base de disodium phosphonate.

Autres nouveautés  anti-mildiou, le Resplend, développé par BASF et Quartet lux de Syngenta. La première formulation associe l’amétoctradine au diméthomorphe et la deuxième se compose de phosphonate de potassium et ne présente qu’un effet partiel contre les oomycètes. Il est donc préférable de l’utiliser en association.

Enfin, l’Union Européenne examine actuellement une molécule provenant d’une nouvelle famille, les pipérydinyl-thiazoles isoxazolines, et déjà utilisée aux États-Unis. Il s’agit de l’oxathiapiproline, brevetée par DuPont. En cas d’approbation, la gamme anti-mildiou pourrait s’enrichir d’un produit systémique à action curative.

Un seul nouveau produit a été annoncé en 2015 dans la lutte contre le botrytis. Il s’agit de Prolectus, commercialisé par Philagro. Composé de fenpyrazamine (500 g/kg). Sumi Agro devrait également lancer une solution anti-botrytis en début d’année. Il s’agit d’un produit de biocontrôle issu d’une technologie de terpènes encapsulés.

Bayer a retiré le Luna Privilège du marché pour la campagne 2016. Le produit devrait faire son retour en 2017 après avoir subi de nouveaux tests de contrôle. Chez Syngenta, le produit Switch (à base de cyprodinil et fludioxonil) est réhomologué, alors que Sekoya (fluazinam) se voit retirer définitivement du marché avec utilisation possible jusqu’au 23 décembre 2016.

La liste des nsecticides et acaricides connait quelques variations. Heliosoufre, de la firme Action Pin, a vu son homologation étendue à la lutte contre le phytopte de l’érinose. Admiral Pro (à base de pyriproxyfène), insecticide polyculture de Philagro, est désormais utilisable sur vigne pour lutter contre les cochenilles, de même que Fury 10 de Belchim (zétacyperméthrine) est maintenant homologué contre la cicadelle de la flavescence dorée et les tordeuses de la grappe. A noter que Dipel DF de Philagro, à base de Bacillus thuringiensis, a été réhomologué.

Regardez aussi

Maroc agriculteurs attente des prochaines pluies

Maroc : les agriculteurs dans l’attente des prochaines pluies

Les agriculteurs attendent avec impatience les prochaines pluies. Une bonne nouvelle pour les agriculteurs. En …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *