AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Pomme de terre : les importations de semences à un niveau record
Pommes de terre
Pommes de terre - ph : DR

Pomme de terre : les importations de semences à un niveau record

Le Maroc dispose d’une structure de production de pommes de terre très bien organisée, mais le pays dépend toujours fortement des importations de semences. Selon EastFruit, les importations de semences de pommes de terre ont augmenté au Maroc pour atteindre un niveau record d’au moins cinq ans, soit 60 000 tonnes pour l’année 2022/23.

Compte tenu des volumes assez importants de production de pommes de terre de consommation au Maroc (qui ont atteint un niveau record de 1,64 million de tonnes en 2021), il n’est pas surprenant que la demande de semence de haute qualité soit élevée au Royaume. Ainsi, les importateurs marocains continuent d’augmenter les importations de semences de pommes de terre, la saison s’étendant d’octobre à mai et atteignant son apogée en hiver.

Selon East Fruit, Pour l’année 2022/23, le Maroc a dépensé plus de 40 millions de dollars pour les importations de semences de pommes de terre. En ce qui concerne les pommes de terre de consommation, le Maroc est un exportateur net, avec des exportations totalisant 54 000 tonnes en 2022.

Lire aussi : La  production mondiale de pommes de terre s’élevait à plus de 388 millions de tonnes en 2019

Cependant, comme l’a précédemment rapporté la même source, le Maroc a connu la plus sévère sécheresse des trois dernières décennies à l’été 2022, ce qui a eu un impact négatif sur la production. Les anomalies climatiques ont probablement affecté les exportations de pommes de terre marocaines, qui sont quasiment tombées à zéro en 2023. La sécheresse et la baisse de la production de pommes de terre ont incité les producteurs locaux à augmenter les importations de pommes de terre de semence, qui ont atteint un niveau record en 2022/23.

Concernant les importations. Les semences de pommes de terre sont principalement importées aux Maroc en provenance des Pays-Bas, du Royaume-Uni, du Danemark et de la France, les fournisseurs néerlandais représentant la plus grande part du marché marocain. En ce qui concerne les autres fournisseurs, leurs parts de marché sont restées assez stables.

Partager

Regardez aussi

L'Espagne réduit de 30% le quota des saisonnières marocaines

L’Espagne doit faire face à un inquiétant vieillissement de la population agricole

En Espagne, le secteur agricole fait face à un défi de taille : le vieillissement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *