AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Le Portugal fait détruire des poivrons marocains pour excès de pesticides
Exportation de poivrons: Le Maroc décroche la 5ème place mondiale

Le Portugal fait détruire des poivrons marocains pour excès de pesticides

Les autorités portugaises ont intercepté une cargaison de poivrons en provenance du Maroc, ordonnant leur destruction. Le motif de cette mesure draconienne réside dans la détection de niveaux élevés de résidus de pesticides, exposant les consommateurs à des risques potentiels pour la santé.

Selon les informations fournies par Hortoinfo en date du 18 janvier 2023, le Système d’Alerte Rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (RASFF) a émis le dossier numéro 2023.8726, révélant que les poivrons marocains présentaient une concentration inquiétante de l’insecticide et acaricide Fenazaquine, dépassant la limite maximale de résidus (LMR) autorisée.

Le contrôle officiel aux frontières a révélé que les poivrons marocains étaient contaminés à hauteur de 0,051 mg/kg – ppm, tandis que la LMR établie est de 0,01 mg/kg – ppm. Cette découverte a incité les autorités portugaises à prendre des mesures immédiates, stoppant net l’importation de la cargaison et ordonnant la destruction des poivrons pour éviter qu’ils n’atteignent les marchés locaux.

Le pesticide en question, la Phénazaquine, est un acaricide et un insecticide à effet résiduel prolongé. Son activité sur les acariens phytophages et les aleyrodidés (mouches blanches) par contact et ingestion en fait un composé potentiellement dangereux pour la consommation humaine. En plus de ses effets néfastes sur les organismes ciblés, la Phénazaquine peut provoquer des irritations cutanées et des muqueuses chez l’homme, ainsi que des troubles respiratoires et du système nerveux central.

Côté portugais, cette information soulève des préoccupations majeures quant à la sécurité alimentaire, incitant les autorités portugaises à agir rapidement pour prévenir tout risque pour la santé publique. Les conséquences de cette décision ne sont pas uniquement locales, car elle pourrait également avoir des répercussions sur les relations commerciales entre le Maroc et le Portugal dans le secteur agricole.

Partager

Regardez aussi

Deuxième journée animée au Gulfood, plaçant Dubai au cœur de l’industrie mondiale de l’alimentation et des boissons

Les connexions et les accords commerciaux se poursuivent lors de la deuxième journée. Les innovateurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.