Accueil / Actualités / Actu Maroc / Plateforme de valorisation des produits du terroir à Oujda
image_not_found

Plateforme de valorisation des produits du terroir à Oujda

Construction d’une plateforme de valorisation des produits du terroir à Oujda.

A l’occasion du Salon régional de l’économie sociale et solidaire d’Oujda, le président de la région a annoncé la construction d’une plateforme logistique de valorisation, de conditionnement, d’emballage, de promotion et de commercialisation des produits.

Le Salon régional de l’économie sociale et solidaire d’Oujda s’est tenu du 12 au 15 octobre dernier sur le thème « L’économie sociale et solidaire : axe fondamental et nouvelles opportunités pour le développement territorial de la Région de l’Oriental ». Les produits du terroir de l’Oriental étaient au cœur de cette première édition : dattes de Figuig, plantes aromatiques et médicinales des hauts plateaux, huiles essentielles de Jerada, huiles d’olives de Taourirt et Driouch, amandes de Aïn Sfa, miel, olives ou encore les truffes de Bouarfa.

Le président de la région, Abdenbi Bioui a d’ailleurs annoncé la construction d’une unité de valorisation, de conditionnement, d’emballage, de promotion et de commercialisation des produits du terroir. « Avec une enveloppe de 195 MDH, cette plateforme qui vient d’être lancée renforcera la compétitivité des coopératives et ciblera les créneaux porteurs de la région. Elle va permettre entre autres de lutter contre la pauvreté et la précarité, la promotion d’une agriculture solidaire et équitable, la commercialisation et l’exportation des produits locaux, la valorisation des savoir-faire régionaux et la concrétisation des politiques sectorielles de développement ».

Cette station sera aménagée sur une superficie de 5 ha dont 3 ha seront couverts. Elle sera divisée en 4 pôles : les locaux d’exploitation et d’administration, des chambres froides, des unités de traitement, valorisation et conditionnement et un dernier dédié au transport et à la manutention.

Sur les 195 MDh nécessaires à la construction, 50 MDh seront financés par le Wilaya, 40 MDh par le ministère de l’Agriculture, 40 MDh par le ministère de l’Industrie, 15 MDh par le ministère de l’Artisanat et de l’économie sociale, 35 MDh par le Conseil Régional de l’Oriental et enfin, 15 Mdh par l’Agence de Développement de l’Oriental, précise LesEco.ma.

Regardez aussi

Le Maroc parmi les pays qui conservent les graines en Norvège en cas de catastrophe

Le Maroc parmi les pays qui conservent leurs graines en Norvège en cas de catastrophe

La Réserve mondiale de semences du Svalbard en Norvège abrite plus d’un million de graines …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *