Accueil / Actualités / Actu Maroc / Ouverture à Marrakech de la Conférence sur les légumineuses
image_not_found

Ouverture à Marrakech de la Conférence sur les légumineuses

La Conférence Internationale sur les légumineuses alimentaires s’ouvre à Marrakech.

Organisée sous l’égide du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, cette conférence internationale est organisée par un Consortium composé de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), du Centre International de Recherche Agricole dans les Zones Arides (ICARDA), de la Fondation OCP et du Fonds International pour le Développement Agricole (IFAD), avec la l’appui de la FAO. La conférence a réuni plus de 300 participants de 36 pays des quatre coins du monde .

Mohammed Sadiki, Secrétaire Général du ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, a présidé ce lundi 18 avril 2016, l’ouverture de la conférence internationale sur les légumineuses alimentaires qui se tient du 18 au 20 avril 2016 à Marrakech.

Cette conférence s’inscrit dans le cadre des festivités commémoratives de la célébration de l’année 2016 proclamée par la 68ème  Assemblée Générale de l’ONU année internationale des légumineuses alimentaires. Elle a pour objectif de faire le point sur l’état des recherches et acquis et d’identifier des questions de recherche et des pistes innovantes et concrètes d’action et de solutions pour le développement des cultures légumineuses comme composantes importantes des systèmes de production pour une agriculture durable, susceptible d’assurer la sécurité alimentaire des populations  surtout en zones arides et semi-arides, selon un communiqué du ministère de l’agriculture.

Dans son allocution d’ouverture, M. Sadiki a mis en avant les apports des légumineuses vis-à-vis de la durabilité des systèmes agricoles et alimentaires et de l’amélioration de la résilience face aux changements climatiques et précisé que ces cultures pratiquées essentiellement par les petites et moyennes exploitations agricoles, constituent un gisement d’emploi de la main d’œuvre en milieu rural dans de nombreux pays. Il est revenu sur l’importance qui leur est accordée dans le cadre du Plan Maroc Vert  en tant que filière intimement associée notamment à la céréaliculture.

Au Maroc, comme partout dans les pays méditerranéens, les légumineuses constituent des composantes ancrées dans les systèmes de cultures, notamment en rotation avec les cultures céréalières. Elles contribuent à la diversification des systèmes de cultures, favorisant la biodiversité des écosystèmes et la réduction de l’usage de produits phytosanitaires. Les différents produits de ces cultures sont utilisés également pour l’alimentation animale.

Garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour tous et faire face aux changements climatiques sont deux défis que la communauté internationale ne saurait relever sans une coopération internationale renforcée. A ce titre, le partenariat du Maroc avec le Consortium International de la Recherche Agronomique (CGIAR) et le Centre International de Recherche dans les Régions Arides (ICARDA) s’est concrétisé par la mise en place au Maroc d’une plateforme de recherche internationale, dédiée aux recherches sur l’intensification et la diversification des systèmes de production agricole, notamment les céréales et les légumineuses alimentaires.

Compte tenu de son expérience dans le domaine, le Maroc, sous le leadership précurseur de Sa Majesté Mohamed VI, Que Dieu l’Assiste, reste engagé comme par le passé, à partager son expérience et savoir-faire dans le renforcement d’une coopération agricole Nord-Sud et Sud-Sud ambitieuse, visant à asseoir durablement la sécurité alimentaire.

La conférence a réuni plus de 300 participants de 36 pays des quatre coins du monde. Des représentants des organisations scientifiques et de coopération internationale, décideurs, agriculteurs et professionnels du secteur vont échanger durant 3 jours autour des différentes questions liées à la consommation, aux techniques d’intensification durable des systèmes agro-alimentaires et d’adaptation au changement climatique et aux questions sociales, économiques et politiques afférentes à cette filière de production.

Crédit photo: MAPM

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *