AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / L’oléiculture dans la région de Doukkala offre de grandes perspectives

L’oléiculture dans la région de Doukkala offre de grandes perspectives

Des rendements record pour les oliviers de la région de Doukkala.

Dans la région de Doukkala, comprenant les provinces d’El Jadida et Sidi Bennour, l’oléiculture a une longue histoire, remontant aux années 80. Cependant, c’est seulement en 2005 que cette filière a véritablement pris son envol, grâce à la mise en œuvre du plan national de développement de l’arboriculture. Cette croissance s’est principalement concentrée dans les zones de Laâounate, Boulaoaune et Ouled Frej, qui bénéficient d’un approvisionnement en eau adéquat provenant des barrages Al Massira et Al Hansali, malgré les défis posés par les aléas climatiques.

Les terres cultivées sous la juridiction de l’Office régional de mise en valeur agricole des Doukkala (ORMVAD) s’étendent sur une superficie totale de 5 495 hectares, dont 3 279 hectares sont irrigués, représentant ainsi 60 % de la superficie totale. La région abrite 15 unités modernes de trituration d’olives qui fonctionnent à plein régime à Sidi Bennour et Ouled Frej.

Yassine Adrab, ingénieur agronome rattaché à l’arrondissement de développement agricole à Ouled Frej, confirme que ces dernières années, les agriculteurs de la région ont manifesté un intérêt croissant pour l’arboriculture, en particulier l’oléiculture. Il précise que la superficie totale consacrée à cette culture à Ouled Frej s’élève à 400 hectares, dont 215 hectares sont irrigués, tandis que Sidi Bennour compte 5 095 hectares, dont 2 989 hectares sont irrigués.

Lire aussi : Le saviez-vous ? La variété d’olive Arbequina est originaire de Palestine !

Les variétés d’olives dominantes dans la région sont la Picholine, la Haouzia et la Menara. Cependant, les oléiculteurs ont également introduit l’Olive Arbequina, une variété prisée pour sa saveur douce et intense, ainsi que sa jutosité surprenante lorsqu’on la croque, bien que sa durée de vie soit relativement courte, limitée à 15 ans.

Brahim Marâad, un agriculteur de la région de Boulaouane, explique qu’il a commencé à cultiver des oliviers après l’installation de systèmes d’irrigation au goutte-à-goutte sur ses terres. Il souligne qu’il a arrêté la récolte des olives au début des premières pluies afin de préserver toute la richesse aromatique de ce précieux fruit. Il anticipe un rendement important pour cette saison, entre 16 et 19 litres par quintal, avec un prix d’un kilogramme d’olives se situant entre 10 et 12 dirhams.

M. Maraad fait également remarquer que le rendement dépend de divers facteurs, notamment la méthode d’irrigation, les soins apportés aux oliviers et la densité de plantation. À cet égard, il révèle que la variété Arbequina, plantée à raison de 700 oliviers par hectare, atteint un rendement de 15 à 20 tonnes par hectare, tandis que la variété marocaine conserve sa suprématie en termes de qualité.

Quant aux 15 unités modernes de trituration d’olives situées dans la région, l’une d’entre elles se trouve à Khemis Metouh, appartenant à M’hamed Chekroun. Il affirme que depuis la mise en service de son unité en 2016, le nombre de clients parmi les oléiculteurs ne cesse d’augmenter, et le rendement atteint 17 litres par quintal.

Enfin, la Direction régionale d’agriculture de la région de Doukkala estime le rendement en olives à 1,5 tonne par hectare dans les terres agricoles non irriguées, comparé à cinq tonnes par hectare dans les terres irriguées. Au total, la région produit 20 000 tonnes d’olives, ce qui équivaut à 2 000 litres d’huile d’olive, entièrement destinés à la consommation locale, selon la même source.

Partager

Regardez aussi

Maroc : Un investissement de 34 MDH pour lutter contre la déforestation

Said Lahssini, a été nommé directeur de l’École Nationale Forestière d’Ingénieurs

Ce jeudi à Rabat, le Conseil de gouvernement a approuvé des propositions de nomination à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *