Accueil / Actualités / Actu internationales / OCP: 5ème édition de la conférence “The Atlantic Dialogues” le 14 décembre à Marrakech
image_not_found

OCP: 5ème édition de la conférence “The Atlantic Dialogues” le 14 décembre à Marrakech

OCP: Cinquième édition de la conférence « The Atlantic Dialogues » qui se tiendra à Marrakech du 14 au 16 décembre 2016.

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, OCP Policy Center en collaboration avec le German Marshall Fund of the United States (GMF) organisent la cinquième édition  de la conférence « The Atlantic Dialogues » du 14 au 16 décembre 2016 à Marrakech. Cette année, plus de 300 personnes – avec une représentation équilibrée entre les pays du nord et du Sud – se réuniront autour du thème  « Changer les Mentalités : Stratégies pour un Espace Atlantique en Transition » (Changing Mental Maps : Strategies for an Atlantic in Transition).

Dans un espace atlantique prometteur et en mutation, son développement et les opportunités qu’il offre font débats. En effet, le bassin Atlantique occupe une place stratégique dans l’économie mondiale vu le poids systémique que représente la partie Nord de la région. A elles seules, les économies des Etats-Unis et de l’Union Européenne constituent ensemble plus de 51% du PIB mondial. Et bien que les économies d’Amérique Latine et de l’Afrique, disposant d’une façade atlantique, ne représentent aujourd’hui que 6% et 1% respectivement du PIB mondial, les prévisions futures sont très optimistes grâce aux récentes réformes politiques et économiques qui leur apportent une plus grande stabilité.

Les pays du Sud ayant eux même pris conscience de tout le potentiel qu’ils représentent, aspirent à une meilleure coopération entre eux et à une meilleure intégration dans l’ensemble du bassin. L’exemple le plus frappant est certainement le besoin de  nourrir 9 milliards de personnes d’ici 2050, et que seule l’Afrique avec ses 65% de terres arables non exploitées est capable d’assurer. Sur le volet économique, l’accélération de la croissance de l’Afrique s’est généralisée. En effet, 27 de ses 30 plus grandes économies sont en expansion depuis 2000, et selon la Banque mondiale, les pays africains occupent la première place parmi les 50 économies ayant apporté les plus importantes améliorations en termes d’environnement réglementaire depuis 2005. Par ailleurs, Les dépenses en infrastructures ont doublé au cours de la dernière décennie et se situent maintenant à 3,5% du PIB, et enfin il est estimé que le continent comptera la plus grande part de la population active mondiale en 2034, soit 1.1 milliard de personnes en âge de travailler.

Même si l’Afrique est largement courtisée, l’on constate ces dernières années un nombre sans précédent d’échanges sud-sud, et d’échanges entrecroisés nord-sud et sud-nord. Ces derniers englobent non seulement les échanges de biens, de services, de main-d’œuvre, mais aussi de valeurs, d’idées, de projets et de programmes. Dans ces circonstances, le temps est sans doute venu de chercher à repenser l’Atlantique et ses mentalités.

L’objectif de cette édition vise ainsi à mettre en évidence les liens systémiques qui unissent les pays – aussi diversifiés soient-ils – de l’espace atlantique évoluant autour de valeurs communes et d’une histoire partagée, car au cœur de cet espace commun, il y a l’humain. Les Atlantic Dialogues 2016 – où l’Afrique sera à l’honneur- fera une esquisse des stratégies qui ont pour ambition de renforcer le dialogue inclusif et de favoriser une coopération plus étroite, qui  inclura également les jeunes générations de toute la région dans le processus de construction d’un espace sain, collaboratif, dynamique et unifié.

Seront ainsi discutés le premier jour des sujets de fond tels que les tendances économiques et les conséquences régionales de la mondialisation, ou encore les différentes perspectives de prospérité ouvertes à l’Afrique. Lors du deuxième jour, les intervenants repenseront entre autre la finance du développement, l’Europe après le BREXIT, et se pencheront sur la question cruciale de la sécurité de l’Atlantique en examinant les risques, les fragilités et les voies de résilience. Le troisième jour quant à lui sera animé par des débats autour du lien entre la religion et les politiques publiques, ou encore du chapitre du défi que représente le populisme montant.

Plusieurs autres débats feront l’objet de vives discussions durant la conférence : l’impact de l’innovation et de la technologie sur la gouvernance, le changement climatique, les moyens de contrer le radicalisme et le terrorisme, la question des inégalités genre et sociales, et seront examinés de très près les défis de la migration et de la mobilité, pour ne citer que ceux-là. La conférence clôturera comme à son habitude avec les « Emerging Leaders », représentants de la jeunesse de la région et des décideurs de demain qui exposeront leur propre vision du futur du bassin atlantique.

OCP Policy Center et le German Marshall Fund of the United States saisiront cette occasion pour lancer leur rapport commun Atlantic Currents lors d’une conférence de presse qui se tiendra le mercredi 14 décembre 2016 à 12:00.

Photo:DR

Regardez aussi

Fruits : Le Maroc dans le top 30 des principaux pays producteurs

Fruits : Le Maroc dans le top 30 des principaux pays producteurs

Le Maroc est parmi les principaux pays producteurs de fruits primaires. Depuis 2014, la production …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *