Accueil / Actualités / Actu Maroc / Le Maroc participe à la création de projets avicoles en Afrique

Le Maroc participe à la création de projets avicoles en Afrique

La mission B to B de la FISA se clôture au bénin avec plusieurs projets avicoles en Afrique.

La mission B to B de la FISA en Afrique est arrivée le vendredi 28 septembre 2018 à sa dernière étape, le Bénin. La délégation marocaine a aussitôt été chaleureusement reçue, en sa résidence, par Son Excellence Monsieur Rachid RGUIBI, Ambassadeur du Royaume du Maroc au Bénin.

Dans son mot de bienvenue, l’Ambassadeur du Maroc a insisté sur les relations excellentes et privilégiées qui ont toujours existé entre les deux pays, ce qui constitue un cadre propice et extrêmement favorable pour réussir des partenariats entre les deux parties.

La séance plénière a eu lieu vendredi 28/09/2018 à l’Hôtel Marina. Son ouverture a été marquée par l’allocution particulièrement forte de Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique saluant ce type d’initiative relevant d’une coopération Sud-Sud originale et ce en présence de près de 170 professionnels béninois qui étaient venus très nombreux à cette rencontre. Leur participation massive est l’expression même de la réussite de cette mission.

L’Interprofession de l’Aviculture du Bénin ( IAB ) a souligné les aspects sur lesquels elle souhaite recevoir un soutien particulier, à savoir : la formation, l’approvisionnement en oeufs à couver, aliments composés, viandes de volaille entières ou en découpe et la mise en oeuvre de projets d’investissement conjoints à même de garantir une autosuffisance au niveau du Bénin.

La FISA a mis en relief le potentiel de production dont dispose le secteur avicole marocain et sa capacité de répondre quantitativement et qualitativement à tout besoin. Une capacité en phase avec la stratégie de développement du secteur avicole marocain à travers les contrats programmes signés entre le Gouvernement et la FISA pour les périodes 2008-2011 et 2011-2020.

La FISA a également mis en relief le rôle du Zoopole dans la formation technique et l’apprentissage aux métiers en matière de productions animales ( près de 12000 techniciens, ouvriers, professionnels, étudiants, formateurs,… formés en l’espace de 3 ans ).

Du côté béninois, il y a eu l’intervention de l’Ordre des vétérinaires, de la Direction de l’Elevage, de la Direction de la Douane et de l’Agence de Promotion des Investissements du Bénin. Chaque organisme est intervenu sur les aspects qui relèvent de ses prérogatives.

La session B to B tenue dans l’après-midi a été matérialisée par 97 rencontres, avec un fort engouement pour de futurs projets de création de couvoirs, d’abattoirs et d’élevages de poulets de chair et pondeuses.

Regardez aussi

La FISA dément catégoriquement des propos qui lui sont attribués - photo:DR

UE: les producteurs de poulets veulent lutter contre les importations

UE: les producteurs européens de poulets veulent lutter contre les importations. L’association européenne des producteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *