AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Le Maroc a doublé ses exportations de myrtilles vers l’Arabie saoudite !
myrtille maroc
Myrtilles - ph : DR

Le Maroc a doublé ses exportations de myrtilles vers l’Arabie saoudite !

Le Maroc s’est hissé au sommet des exportations mondiales de myrtilles vers l’Arabie saoudite, surpassant des concurrents notables tels que l’Afrique du Sud, le Pérou et le Chili. Le royaume a doublé ses exportations de myrtilles vers le marché saoudien au cours de la campagne de commercialisation actuelle, évinçant ainsi la concurrence pour devenir le principal fournisseur.

Au cours de la campagne 2022/23, le Maroc a expédié une impressionnante cargaison de 480 tonnes de myrtilles fraîches vers l’Arabie saoudite, un bond significatif par rapport aux moins de 200 tonnes de l’année précédente selon des données EastFruit. Ce phénomène remarquable a été rendu possible par le travail et l’efficacité des agriculteurs marocains, qui, en seulement trois saisons, ont réussi à doubler voire tripler leurs volumes de ventes chaque année.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Au cours des deux dernières saisons, les exportations de myrtilles du Maroc vers l’Arabie saoudite ont été multipliées par sept, générant au pays près de 3 millions de dollars de revenus d’exportation au cours de la saison en cours.

L’Arabie saoudite, classée au 38e rang des plus grands importateurs mondiaux de myrtilles en 2022, a connu une croissance constante de ses importations en provenance de l’étranger au cours des quatre dernières années. Les approvisionnements externes ont presque triplé, atteignant plus de 1 100 tonnes de baies importées au cours de la saison en cours, provenant de 16 pays différents selon la même source.

Jusqu’à récemment, l’Afrique du Sud, le Pérou, les États-Unis et le Mexique figuraient parmi les principaux exportateurs de myrtilles vers l’Arabie saoudite. Cependant, les données révèlent un changement significatif au fil des saisons. Il y a quatre ans, les États-Unis étaient les leaders, suivis de près par l’Afrique du Sud. La saison dernière, le Pérou s’est imposé avec près d’un tiers des importations totales.

Le Pérou, leader incontesté des exportations mondiales de myrtilles, représentant environ 30 % des ventes totales de la baie bleue, a connu une croissance dynamique de ses exportations vers l’Arabie saoudite au cours des dernières saisons. Cependant, cette tendance a connu un revirement au cours de la saison actuelle, avec une chute notable des exportations péruviennes.

Les myrtilles marocaines ont représenté une part écrasante des exportations vers l’Arabie saoudite au cours de la campagne 2022/23, captant 43 % du marché et dépassant même les 80 % pendant les mois de pointe, de janvier à mai.

Le Maroc, actuellement classé au 7e rang des plus grands fournisseurs mondiaux de baies fraîches et au 4e rang pour les exportations de myrtilles cultivées, a étendu son empreinte sur 37 marchés étrangers au cours de la campagne 2022/23. Les myrtilles, qui occupaient la quatrième place des revenus d’exportation du pays l’année dernière, ont grimpé à la deuxième place au cours des six premiers mois de 2023, juste derrière les tomates. Cette ascension rapide témoigne de la croissance impressionnante de l’industrie des myrtilles au Maroc et de sa capacité à s’imposer sur la scène internationale.

Partager

Regardez aussi

ENAM organise un forum autour de la digitalisation de l'agriculture marocaine

L’École Nationale d’Agriculture de Meknès à l’heure de ses 21èmes Olympiades

L’École Nationale d’Agriculture de Meknès (ENAM) abrite les 11 et 12 mai courant, la 21ème …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *