AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Maroc : diminution de la superficie réservée aux cultures sucrières
Maroc : diminution de la superficie réservée aux cultures sucrières
Maroc : diminution de la superficie réservée aux cultures sucrières.

Maroc : diminution de la superficie réservée aux cultures sucrières

La superficie des cultures sucrières suit une tendance baissière, depuis quelques années.

La superficie réservée aux cultures sucrières a baissé au cours de la campagne agricole 2020/2021. En cause : leur forte consommation en eau, qui contraint les exploitants agricoles à se tourner vers d’autres cultures.

Selon Mohamed Alamouri, Président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural, la superficie des cultures sucrières est passée à 45.000 ha contre 55.000 ha usuellement. Une tendance baissière plus observée dans les régions irriguées et qui s’explique par la crainte d’insuffisance d’eau dans les barrages.

Lire aussi : Maroc : le taux de remplissage des barrages atteint 46,5%

En effet, «le pays assure la couverture de ses besoins en sucre, à 50% seulement. En cause, la forte consommation en eau de la canne à sucre, qui pose un véritable problème, poussant même certains agriculteurs dans des régions comme le Loukos à abandonner carrément cette culture. De plus, son rendement baisse d’année en année, pour une consommation qui reste la même», souligne à La Vie Eco, M. Alamouri.

«Actuellement, le sucre est pratiquement cultivé. Toutefois, nous sommes en train d’améliorer des aspects techniques en vue d’augmenter les rendements et rattraper le déficit causé par l’abaissement de la superficie irriguée», rassure-t-il.

Partager

Regardez aussi

Une réunion autour de l’état d’avancement de la campagne agricole, l’irrigation et la préparation de la prochaine campagne

Le Ministre tient une réunion avec les professionnels au sujet de la problématique de gestion de …

Un commentaire

  1. Merci pour votre effort

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *