Accueil / Actualités / Actu internationales / Le Maroc a réduit le coût de production de ses pastèques
Le Maroc a réduit le coût de production de ses pastèques
Le Maroc a réduit le coût de production de ses pastèques.

Le Maroc a réduit le coût de production de ses pastèques

Le Maroc a alloué 58.139,33 dollars à la production de ses pastèques en 2019.

Depuis 2014, la production nette de pastèques marocaines est en baisse de 6,8% sur un an. À 58.139,33 dollars (536.045,38 dirhams, au taux de change en vigueur ce 26 août 2020) PPA = 2004–2006 en 2019, le Maroc était classé 19ème au niveau mondial en comparaison à d’autres pays en termes de production nette de pastèques, selon les données de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Entre 2014 et 2019, la production nette de pastèque au Maroc est passée de 82.581,59 dollars (761.403,33 dirhams) à 58.139,33 dollars (536.045,38 dirhams), ce qui reflète une certaine maîtrise, au fil des années, des coûts liés à la production de ce produit agricole.

évolution-cout-production-pasteques-maroc
Courbe d’évolution du coût de production des pastèques marocaines, selon les données de la FAO.

En effet, le Royaume est demeuré le 15ème producteur mondial de pastèque.

Lire aussi : Production de pastèque : Le Maroc dans le top 15 mondial

De même, il s’est démarqué à l’export, détenant ainsi la septième place dans les exportations de pastèques. En 2019, la pastèque marocaine s’est vendue sur les marchés internationaux au prix moyen de 0,536 euros le kilo pour un montant total de 87,54 millions d’euros du fait de sa qualité. Ainsi, le Maroc est le 4ème pays qui fournit ses pastèques avec le meilleur prix, juste après la Chine, les Pays-Bas et la France. Le Royaume devance ainsi, les États-Unis, l’Espagne et l’Italie.

La Chine a alloué 9.163.146,74 dollars de PPA = 2004–2006 en 2019, soit + 2,1% par rapport à 2018, faisant ainsi, d’elle le premier pays producteur de ce fruit en termes de coûts. S’ensuivent l’Iran, la Turquie, le Brésil, l’Algérie, l’Égypte, les États-Unis, le Vietnam, le Mexique, la Russie, l’Ouzbékistan, l’Espagne, le Kazakhstan, l’Afghanistan, la Corée du Sud, l’Indonésie, le Pakistan, l’Ukraine et le Maroc. Enfin, la Tunisie ferme le top 20 des principaux pays producteurs de pastèques en termes de coûts.

Regardez aussi

Ouverture nouveau marché hebdomadaire à Khénifra

Ouverture d’un nouveau marché hebdomadaire à Khénifra

L’ouverture du nouveau marché hebdomadaire de la commune Mouha a eu lieu samedi. Une bonne …

2 commentaires

  1. Avatar
    mohamed najib n'hammoucha

    la pasteque , pour qu’elle soit sucrée , ses grains doivent etre mouillées dans de l’eau sucrée (avec sucre de el kaleb et non sanida ) et ceci toute une nuit .
    Je vous donne l’information par experience , meme chose pour le melon .
    Bien a vous .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *