Accueil / Actualités / Actu internationales / Le Maroc approuvera t-il l’utilisation du cannabis à des fins médicinales ?
Cannabis: Le Maroc approuvera t-il l'utilisation du cannabis à des fins médicinales ?
Le Maroc approuvera t-il l'utilisation du cannabis à des fins médicinales ?

Le Maroc approuvera t-il l’utilisation du cannabis à des fins médicinales ?

Le Maroc approuvera t-il l’utilisation du cannabis à des fins médicinales ?

Les autorités marocaines de contrôle de la santé et des stupéfiants étudient les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le cannabis et les substances apparentées ainsi que sur l’utilisation de médicaments à base de cannabis.

Dans une lettre envoyée en 2019 au chef de l’ONU, le directeur général de l’OMS avait recommandé que l’on retire le cannabis et les substances associées, y compris la marijuana, de la catégorie la plus restrictive d’une convention sur les drogues de 1961 signée par des pays du monde entier.

Si les recommandations étaient approuvées, elles auraient des répercussions importantes sur les agences mondiales de lutte contre la drogue. Egalement, elles ouvriraient la voie à la légalisation de l’utilisation de ces substances à des fins médicinales et scientifiques.

En plus de cela, force est de reconnaître que dans certaines contrées du Royaume, nombreux sont les agriculteurs qui se livrent à cette culture. En 2018, ils étaient 45.000 agriculteurs arrêtés ou en fuite pour avoir cultivé le cannabis.

Lire aussi : Cannabis : Le Maroc se préparerait-il à une amnistie générale au profit des agriculteurs ?

Pour cette raison, le comité national marocain sur les stupéfiants a convoqué une réunion mardi à Rabat sous la présidence du ministre de la Santé Khalid ait Taleb.

Vers d’éventuels changements?…

Le débat autour du cannabis n’est pas nouveau. Récemment, quelques jours après l’annonce faite par un conseiller du PAM sur une éventuelle amnistie au profit des agriculteurs marocains, un membre du gouvernement avait mentionné que le sujet n’était même pas au centre des préoccupations de l’Exécutif. En effet, nombreux sont les agriculteurs

Par ailleurs, c’est la première fois depuis l’adoption de «la Convention unique sur les stupéfiants de 1961» que l’OMS veut changer sa position sur le cannabis et les substances apparentées en appelant ses experts à revoir la classification actuelle du cannabis et des substances apparentées en vertu des traités sur les drogues , a déclaré le ministre.

Selon les sources, compte tenu de l’importance des projets d’amendements, en particulier ceux liés à la recherche médicale et scientifique sur le cannabis, les membres du comité national marocain sur les stupéfiants examineront les recommandations de l’OMS et évalueront leur impact sur la politique marocaine de contrôle des drogues, a ajouté le ministre. Il a cité à cet égard les efforts soutenus du pays pour lutter contre les revendeurs de cannabis, les réseaux nationaux et internationaux de stupéfiants effectuant des saisies record.

M. Jallal Toufiq, directeur de l’Observatoire marocain des drogues et addictions (OMDA), a déclaré que la réunion discutera de la recommandation de l’OMS de “reclassifier” le cannabis et ses composés dérivés, et préparera la position officielle du Maroc sur cette question.

De même, M. Zerhouni Mohammed Wadie, chef de pharmacie au ministère de la Santé, a déclaré que les participants examineront également les utilisations thérapeutiques des cannabinoïdes.

 

Regardez aussi

Aubergines-Le-Maroc-double-ses-exportations-vers-l-UE-avec-497000-kilos

Aubergines: Le Maroc double ses exportations vers l’UE avec 497.000 kilos

Les exportations d’aubergines du Maroc vers l’UE ont atteint 497.000 kilos. Les ventes d’aubergines du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *