AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Le Maroc s’engage dans l’Initiative « Agriculture Breakthrough » 2024 pour un avenir alimentaire durable

Le Maroc s’engage dans l’Initiative « Agriculture Breakthrough » 2024 pour un avenir alimentaire durable

Le Maroc affirme son engagement inébranlable envers l’initiative mondiale « Agriculture Breakthrough : Priority International Actions for 2024 ». Lors d’un Side-event organisé dans le cadre de la COP28 à Dubaï, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki, a officiellement annoncé la participation du Maroc à cette initiative cruciale.

Le ministre Sadiki a souligné que cette adhésion témoigne de la volonté du Maroc de jouer un rôle majeur dans la création d’un avenir où la sécurité alimentaire, la durabilité et la prospérité sont au cœur des préoccupations. « Je me réjouis de travailler avec vous tous, de partager nos visions et nos solutions innovantes », a déclaré le ministre dans son discours d’ouverture du Side-event.

Le Maroc, fort de son engagement pour une agriculture durable et résiliente au changement climatique, a évoqué sa stratégie ambitieuse pour la période 2020-2030, intitulée « Génération Verte ». Cette initiative vise à promouvoir le développement durable, à garantir la sécurité alimentaire et à consolider la souveraineté alimentaire.

Le ministre a mis en avant les investissements massifs du Maroc dans des pratiques agricoles innovantes, visant une agriculture adaptée et durable. Cela se manifeste à travers la diversification des systèmes de culture et l’adoption de pratiques et technologies innovantes, permettant de maximiser la production tout en optimisant l’utilisation des ressources telles que l’eau et le sol.

Face aux défis du changement climatique, le ministre Sadiki a souligné l’importance de la collaboration internationale. Il a rappelé l' »Initiative Triple A » lancée par le Maroc à la COP22 en 2016, visant à adapter l’agriculture africaine au changement climatique et à contribuer à la sécurité alimentaire en Afrique.

En collaboration stratégique avec le CGIAR, par l’intermédiaire de l’ICARDA, le Maroc entreprend des initiatives visant à renforcer la souveraineté alimentaire. Cela comprend des actions telles que l’agriculture de conservation, des systèmes d’irrigation efficaces et des plates-formes de démonstration.

Le ministre a également souligné les avancées significatives du Maroc dans des domaines tels que l’agroforesterie, avec la plantation de caroubiers et de cactus sur des centaines de milliers d’hectares.

En matière d’agriculture numérique, le Maroc s’oriente vers l’utilisation de technologies de pointe pour optimiser les pratiques agricoles, surveiller les cultures en temps réel et maximiser l’utilisation des ressources.

L’événement, organisé par CGIAR, le Royaume-Uni et la Banque Mondiale, a réuni des experts pour discuter de la manière dont les initiatives existantes peuvent contribuer à transformer les systèmes alimentaires. Les débats ont capitalisé sur les résultats des récentes COP et sommets mondiaux sur la sécurité alimentaire, mettant en lumière des approches clés pour créer un système agroalimentaire plus durable et résilient.

En adhérant à l’initiative « Agriculture Breakthrough », le Maroc positionne clairement son rôle crucial dans la lutte mondiale pour une agriculture plus durable, résiliente et adaptée aux défis climatiques.

Partager

Regardez aussi

L'Espagne réduit de 30% le quota des saisonnières marocaines

L’Espagne doit faire face à un inquiétant vieillissement de la population agricole

En Espagne, le secteur agricole fait face à un défi de taille : le vieillissement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *