Accueil / Actualités / Actu internationales / Les Mandarines Tango reconnues en Afrique du Sud
image_not_found

Les Mandarines Tango reconnues en Afrique du Sud

Tango, leader incontesté des ventes de mandarines tardives dans les pépinières.

Tango, la mandarine tardive obtenue par l’Université Riverside de Californie, et commercialisée en dehors des États-Unis par la société espagnole Eurosemillas, a connu une énorme expansion. 

La société espagnole, Eurosemillas, qui exploite les droits du succès mondial de la tardive Mandarine Tango obtenue, en dehors des Etats-Unis, a recemment reçu la confirmation de sauvegarde accordée par le Ministère de l’agriculture, des forêts et de la pêche de l’Afrique du Sud.

La reconnaissance de cette variété par les autorités du pays est particulèrement importante. Non seulement parce que cela se produit dans le second plus grand pays exportateur de citron frais dans le Monde après l’Espagne, mais aussi parce que cela se tient après l’analyse DHS, qui est la méthode etablit par l’ Union Internationale pour la Protection des Obtentions Végétales (UPOV) afin de garantir qu’une variété végétale est techniquement différentes des autres, et possède un caractère uniforme et stable.

Les tests menés par les scientifiques Sud africain pendant quatre ans (2012 – 2016) ratifient essentiellement la même description variétale qui a été determinée par l’Université de Riverside de Californie, qui a obtenu la mandarine et l’a breveté aux USa. De même que l’IVIA ( L’Institut de la Recherche Agricole de Valence ). C’est une mandarine tardive sans pépins qui a stérilisé le pollen et qui par conséquent ne peut imprégnée les fruits des plantations voisines; même quand il s’agit de pollinisation croisée.

La Mandarine Tango ( qui est enregistrée en Espagne en tant que Tang Gold ) est donc devenue une des plus largement protégée dans l’histoire. Le producteur et par conséquent ces titulaires possèdent les droits dans plus de 10 pays ( les EU, l’Argentine, Le Mexique, Le Chili, L’Uruguay, le Pérou, l’Israel, l’Equateur, l’Espagne et maintenant l’Afrique du Sud). Le processus dans les autres puissances en exportations et production (l’Egypte, le Maroc, la Chine, le Brésil, la Turquie et le Paraguay) est déjà à un stade très avancé. De plus, récemment la mandarine a été protégée par l’Espagne et l’UE mais cette dernière a été suspendue par mesure de précaution.

Pour des raisons pratiques, de telles suspensions n’ont pas d’impacts majeurs parce que la protection de l’Espagne s’applique toujours. La Nadorcott a aussi été affecté par une situation similaire quand une organisation s’est opposée à sa protection en 2004.

Crédit photo:DR

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *