Accueil / Actualités / Cultures / Luna Privilege de Bayer, une trop forte concentration en cause
Une équipe mixte de l'Inra et de Bordeaux Sciences Agro a remporté lundi le premier appel à projets international privé, doté de 600 000 euros, pour lutter contre les maladies du bois de la vigne.

Luna Privilege de Bayer, une trop forte concentration en cause

Luna Privilege de Bayer, une trop forte concentration en cause.

Bayer, le groupe chimique allemand semble avoir identifié, la cause probable du déséquilibre de croissance observée, dans les vignes, le produit Luna Privilege est montré du doigt. Quant à la procédure de compensation financière prévue, elle n’est pas remise en cause.

Luna Privilege, trop concentré et mal adapté

Bayer a fait savoir dans un communiqué lundi dernier, que selon les expertises demandées, le déséquilibre de croissance observé dans les vignes, provient du produit de traitement Luna Privilère et de sa trop forte concentration. Ainsi le métabolite acide L-pyrrolidone-carboxylique qui se forme dans la plante lorsque le fluopyram, substance active contenue dans Luna Privilege, se dégrade, fait que l’acide L-pyrrolidone-carboxylique, peut induire le déséquilibre de croissance observé, et ce, surtout si le produit est trop concentré.

Le groupe Bayer, poursuit son enquête pour établir les concentrations dont ce métabolite a besoin pour parvenir dans les plantes et surtout faire en sorte d’éviter ce déséquilibre de croissance. Les experts sont d’accord pour reconnaître que le déséquilibre de croissance est fortement associé à l’application de Luna Privilege tard dans la saison, à hautes doses et durant des périodes de météo extrêmement humides. C’est en mai et juin 2015 que Bayer a pu pendre connaissance des premiers rapports effectués.

Tout d’abord sur les déséquilibres constatés, en provenance de vignobles dans certaines régions viticoles d’Autriche, de France, d’Allemagne, d’Italie, du Luxembourg et de Suisse, avec les indications d’une association potentielle avec l’utilisation de Luna Privilege la saison précédente.

Selon les problèmes reconnus, au mois d’octobre dernier, le groupe Bayer avait annoncé l’indemnisation des cultivateurs touchés, et cela n’est pas remis en question, des études de terrain seront cependant et naurellement mises en oeuvre. Il convient essentiellement de pouvoir redéfinir l’utilisation et la concentration du produit Luna Privilege, afin que pour l’avenir les vignes ne soient pas de nouveau confrontées à ce type de problème.

Regardez aussi

Une nouvelle maladie de la pomme de terre découverte en Chine

Une nouvelle maladie de la pomme de terre découverte en Chine

Des scientifiques ont découvert une nouvelle maladie de la pomme de terre en Chine. Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *