AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / La région de Rabat-Salé-Kénitra en première ligne de l’essor de l’agriculture biologique au Maroc

La région de Rabat-Salé-Kénitra en première ligne de l’essor de l’agriculture biologique au Maroc

La région de Rabat-Salé-Kénitra s’illustre comme un pionnier de l’agriculture biologique au Maroc, tirant profit de son sol fertile et de son potentiel en eau d’irrigation. Au cours des trois dernières années (2020-2022), la superficie dédiée à la culture biologique certifiée a dépassé les 3 000 hectares, avec une production annuelle de près de 22 000 tonnes couvrant un large éventail de produits tels que les agrumes, le maraîchage, l’olivier, le caroubier, les céréales, les fruits rouges, les plantes aromatiques et médicinales, selon les données de la Direction régionale de l’agriculture.

Les exportations de produits biologiques ont également connu une croissance significative, atteignant près de 7 000 tonnes au cours de la saison 2020/2021. Parmi celles-ci, 4 800 tonnes étaient constituées de produits agricoles transformés, principalement surgelés, 2 000 tonnes de produits frais, notamment des fruits rouges et de l’avocat, ainsi que 200 tonnes d’agrumes.

Malgré ces succès, la région fait face à des défis, en particulier en matière de main-d’œuvre et de techniciens spécialisés dans la production biologique, comme l’a souligné Slim Kabbaj, président de l’interprofession Maroc Bio. Des initiatives ont été lancées pour relever ce défi, en collaboration avec la direction de l’enseignement, de la formation et de la recherche (DEFR) et diverses associations locales.

Les instituts de formation supérieurs travaillent également sur des projets de cycles spécialisés pour former des cadres, des managers et des entrepreneurs dans le secteur. Ces efforts sont alignés avec la stratégie intégrée énoncée dans le contrat programme 2023-2030, visant à coordonner les différentes initiatives pour soutenir le développement durable de l’agriculture biologique.

Maroc Bio prend des mesures concrètes pour répondre à la demande croissante de produits biologiques sur le marché. Des réflexions sont en cours pour accompagner un réseau national privé de petits magasins bio afin de favoriser la distribution des produits « Made in Morocco », en particulier avec les 100 000 hectares d’agriculture bio prévus d’ici 2030.

Dans la région de Khémisset, l’Association régionale des producteurs de produits agricoles biologiques, dirigée par Abdeljaouad Alami Aroussi, se distingue par ses efforts constants depuis près de 15 ans dans la culture du caroubier bio, avec une exploitation de plus de 60 000 arbres.

L’association œuvre activement à encourager les agriculteurs de la région, en particulier les jeunes, à investir dans la filière biologique. Malgré des bénéfices actuels en deçà de ceux de l’agriculture conventionnelle, les avantages pour la santé sont indéniables, comme l’a souligné M. Alami Aroussi. Des campagnes de sensibilisation et des sessions de formation périodiques sont organisées pour familiariser les agriculteurs avec les normes de qualité, le contrôle et la certification des produits biologiques, ainsi que pour les informer sur les opportunités de financement liées à l’agriculture biologique.

Avec MAP
Partager

Regardez aussi

ENAM organise un forum autour de la digitalisation de l'agriculture marocaine

L’École Nationale d’Agriculture de Meknès à l’heure de ses 21èmes Olympiades

L’École Nationale d’Agriculture de Meknès (ENAM) abrite les 11 et 12 mai courant, la 21ème …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *