AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / La filière oléicole de Taounate face à de nombreux défis
Olives: vers la création d'un catalogue mondial des variétés commerciales authentiques
Olivier - ph : DR

La filière oléicole de Taounate face à de nombreux défis

Taounate : Des mesures stratégiques pour soutenir la filière oléicole.

La province de Taounate, joyau oléicole du Maroc, s’engage dans des initiatives stratégiques en 2023 pour stimuler la filière oléicole, reconnue pour son rôle économique crucial avec 150 000 hectares d’oliviers. La récolte et l’extraction de l’huile d’olive représentent des piliers économiques majeurs dans la région, offrant une source de revenus substantielle pour les habitants et les agriculteurs locaux.

La filière oléicole, qui constitue 83% de la superficie totale des arbres fruitiers à Taounate, revêt une importance capitale dans la relance de l’activité économique et commerciale pendant cette période de l’année. Les conditions climatiques favorables, l’abondance des ressources en eau et l’expérience des agriculteurs ont contribué à faire de Taounate l’une des régions oléicoles les plus importantes du pays.

Pour renforcer davantage cette filière, la province met en œuvre divers programmes dans le cadre de la stratégie « Maroc Vert », du programme « Maroc Vert pour l’agriculture solidaire », du « Millennium Challenge Account » et du « programme d’appui aux investissements dans le cadre du Fonds de développement agricole ».

Ces initiatives ont déjà porté leurs fruits avec la plantation de 35 000 hectares d’oliviers et la mise en place d’infrastructures clés, dont trois unités de trituration des olives d’une capacité de 80 tonnes par jour chacune. Une unité supplémentaire d’une capacité de 40 tonnes par jour a été équipée, ainsi qu’une unité de production de conserves d’olives. En soutien aux organisations professionnelles du secteur, des équipements agricoles ont été distribués, et des programmes de conseil agricole ont été mis en place pour renforcer les compétences des travailleurs du secteur.

Le ministère de tutelle a également joué un rôle crucial en allouant des subventions et des incitations financières aux agriculteurs, variant de 3 500 à 5 000 dirhams par hectare pour la création d’oliveraies. Les projets de réalisation d’unités de trituration d’olives et d’équipement d’unités modernes de conditionnement de l’huile d’olive ont été soutenus à hauteur de 10%.

Le directeur provincial de l’agriculture à Taounate, Mohamed Sidibé, souligne l’importance de la filière oléicole comme l’un des secteurs prometteurs de l’économie locale, malgré une légère baisse de la production d’olives lors de la saison agricole 2023/2024 due à des conditions climatiques défavorables persistantes depuis quatre ans.

Lire aussi : La production d’olives baisse de 30% dans la région de Guelmim-Oued Noun

Face à ces défis, des mesures proactives ont été prises pour minimiser les impacts négatifs sur l’environnement. Une réunion de sensibilisation présidée par le gouverneur de la province de Taounate, Saleh Daha, a été organisée avant le début de la saison de récolte et de trituration des olives. Elle a mis en lumière les mesures préventives nécessaires pour éviter les effets négatifs sur l’environnement et les ressources en eau.

Partager

Regardez aussi

Deuxième journée animée au Gulfood, plaçant Dubai au cœur de l’industrie mondiale de l’alimentation et des boissons

Les connexions et les accords commerciaux se poursuivent lors de la deuxième journée. Les innovateurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.