×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
samedi 13 août 2022
Accueil / Actualités / L’agriculture dans la région du Souss Massa est menacée
L'agriculture dans la région du Souss Massa est menacée
Selon l'ORMVASM, le domaine agricole de la région du Souss Massa représente 13% du PIB, soit 5,3 MDHs - (ph:DR)

L’agriculture dans la région du Souss Massa est menacée

Le domaine agricole de la région du Souss Massa est de plus en plus menacé par les changements climatiques.

Pour la région du Souss Massa, l’agriculture représente un important levier économique. En effet, la région dispose de plusieurs atouts dans le domaine de l’agriculture. Focus sur cette région agricole qui est de plus en plus menacée par les changements climatiques, notamment quand il s’agit de la question de l’eau. 

Selon l’ORMVASM, le domaine agricole de la région du Souss Massa représente 13% du PIB, soit 5,3 MDHs. Le Conseil Régional de Mise en Valeur Agricole du Souss Massa a dépensé 11,1 MDHs afin de valoriser le secteur agricole de la région. Ce qui a également permis d’améliorer les revenus des populations locales.

La Région du Souss Massa s’oriente avant tout dans l’exportation de produits maraîchers et d’agrumes. De plus, l’activité agricole se concentre essentiellement dans les bassins de Souss Massa et du Drâa. Cependant, les plaines intérieures de la région font de plus en plus face à la désertification des sols et à la sécheresse. Ces conditions climatiques rendent l’entretien d’une agriculture rentable et prospère très difficile, et ce phénomène s’accentue avec le temps.

On note également que l’intensification des fourrages et que l’utilisation intensive de l’irrigation diminuent progressivement et dangereusement le potentiel et la ressource en eaux souterraines. Ce qui rend l’eau plus onéreuse à l’extraction. Par conséquent, cela se répercute sur le coût des exploitations agricoles notamment sur les primeurs.

Une étude a été lancée par le Conseil Régional au niveau de la région du Souss Massa. Cette étude permettra de determiner précisement le(s) plan(s) d’action(s) à adopter afin de répondre aux besoins urgents de la région. En effet, sur le plan des précipitations on prévoit une baisse comprise entre -10 et -20% dans les zones de l’Anti-Atlas et de Tata. Ce diagnostique est effrayant. 

Les nappes, le débit des khettaras et les sources perdent de leurs ressources. De plus, la région du Souss Massa est de plus en plus touchée par des inondations. 

Malgré elle, la communauté amazighe a du et su s’adapter à la raréfaction de l’eau. Et même si la région opte pour des stratégies régionales afin de faire face au stress hydrique. Cela reste très compliqué et le défi est énorme.

Regardez aussi

Kenya bientôt ouverture une usine engrais avec 27 millions dollars

Russie-Afrique : Uralchem s’apprête à livrer gratuitement 25 000 tonnes d’engrais à l’Afrique

Pour contribuer à la sécurité alimentaire mondiale et à la lutte contre la faim, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.